‘’Liberté sous condition de Gbagbo et Blé Goudé’’ : Des ivoiriens saisissent le Conseil Européen, voici leurs exigences

Mrs Pascal Logbo, Christian Vabé et Boga Sako demandent à travers cette motion, au Conseil Européen d’enjoindre, la Belgique et la Hollande à ordonner la libération immédiate de Mrs Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. A les en croire, les mesures prises par le juge Nigérian Chile Eboe-Osuji et son équipe en Appel, le 1er février dernier sont « arbitraires, privatives et dépourvues de tout fondement juridique ».

« Le NPR demande au Conseil de bien vouloir : – enjoindre à la Belgique et à la Hollande, pays récipiendaires d’ordonner la libération immédiate de Messieurs le Président Laurent Gbagbo et le Ministre Charles Blé Goudé ; – mettre fin à ces mesures arbitraires et privatives de liberté dépourvues de tout fondement juridique », ont-ils demandé au président du Conseil Européen.

Le 1er février 2019, rappelons-le, l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et son poulain Charles Blé Goudé avaient été contraint à une liberté conditionnelle en lieu et place d’une libération immédiate ordonné en première instance, deux semaines auparavant.

Pour les auteurs de cette motion, « Le juge n’est pas habileté, en présence d’une telle décision, d’ordonner la mise en liberté sous condition des personnes préalablement détenues qui ont bénéficié d’une décision d’acquittement immédiat ».

Mr Christian Vabé et les co-auteurs de cette motion brandissent à titre justificatifs les articles 7, 9, 10 et 14 du Pacte international des droits civils et politiques, 5 et 7 de la Charte Africaine des droits de l’homme et des Peuples, 2, 3, 4, 10, 11, 12, 16 de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Laurent Gbagbo réside pour l’heure en Belgique son pays d’accueil pour un délai de 3 mois. Son filleul, quant à lui demeure dans un hôtel en Hollande en attendant qu’un pays d’accueil lui soit trouvé. Tous deux sont attente d’un éventuel appel de la procureure sur la décision de leur acquittement.

Jean Kelly Kouassi