Adama Bictogo sans détour : « tu n’es pas RHDP, tu libères le tabouret »

Au Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) l’heure est aux préparatifs du congrès constitutif prévu le 26 janvier prochain à Abidjan. Le président du comité d’organisation, Adama Bictogo, est monté créneau, ce samedi 5 janvier, lors de la présentation des pagnes officiels de ce congrès. Il a déclaré que tous ceux qui n’adhéreront pas au parti unifié, devront libérer le tabouret (le poste qu’ils occupent), ce à compter du 27 janvier, prochain.

Le samedi, 5 janvier, Adama Bictogo a procédé à la présentation officielle des pagnes du congrès constitutif du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti unifié), prévu le 26 janvier, prochain. A cette occasion, le président du comité d’organisation n’a pas tenu sa langue dans sa poche. Il a déclaré qu’à partir du 27 janvier, tous ceux qui n’adhéreront pas à la coalition au pouvoir, devront quitter le tabouret (le poste qu’ils occupent).

« Quand le congrès fini le 26 janvier, le 27 janvier, tu n’es pas RHDP tu le libères le tabouret. Tu es député, mais dès lors que tu es président d’institution si tu n’es pas RHDP, tu libères le tabouret, tu es sénateur, tu n’es pas RHDP, tu libères le tabouret, tu es conseiller économique, tu n’es pas RHDP, tu libères le tabouret. C’est ça la clarification », a déclaré Adama Bictogo.

« Le Président Bédié a radié des gens du PDCI-Rda, parce que Guikahué a estimé qu’ils ramaient à contre-courant. Cela signifie que nous sommes tous d’accord pour la clarification. Pourquoi les autres vont se battre en tant que RHDP, et vous allez manger le fruit de leur travail ? La politique, c’est la cohérence et le courage », a ajouté le président du comité d’organisation du congrès constitutif du RHDP, prévu le 26 janvier prochain, à Abidjan.