Acquittement de Gbagbo et Blé Goudé, les réactions de Simone, Assoa, Michel et Billon

La Côte d’Ivoire vit depuis 10 heures locales au rythme de la libération de l’ex chef d’Etat, Laurent Gbagbo  et Charles Blé Goudé.

Les juges de la chambre de la Cour Pénale Internationale (CPI) ont acquitté les deux accusés des charges retenues contre eux par le procureur.

 

Poursuivis pour crimes de guerre lors des violences perpétrées suite à la crise post-électorale de 2010 à 2011, ils sont désormais libres de leur mouvement.

Les réactions ne se sont pas fait attendre du côté de leurs partisans et d’un cadre du PDCI-RDA.

Simone Gbagbo qui s’est confiée aux confrères juste après l’annonce de la décision, a souligné n’avoir jamais douté de la libération de son époux. Pour l’ex première Dame, les juges n’ont fait que rendre justice.

« C’est la joie, on est en joie, vous voyez tout le monde est en joie. Le président méritait d’être libéré et les juges ont rendu la justice. Je n’ai jamais eu de doute. J’attends cela depuis le début, depuis le premier jour », a-t-elle déclaré et Michel Gbagbo de renchérir. « Je suis content. Extrêmement content. Je remercie les Ivoiriens. Et puis la lutte continue et maintenant on espère qu’il reviendra chez lui. »

Quant au secrétaire général du Front Populaire Ivoirien (FPI), Assoa Adou, il a également exprimé sa joie tout en soulignant que Gbagbo est le chaînon qui manquait au processus de la réconciliation en Côte d’Ivoire.

« C’est une joie immense qui m’envahit, qui envahit mon cœur, qui envahit mon esprit. Mes larmes coulent pour des milliers et des milliers d’Ivoiriens qui ont été massacrés, qui ont été tués, parce que ceux-là disaient que la vérité était du côté de Laurent Gbagbo. Mais aujourd’hui la joie reprend la place, parce que nous venons de faire un grand pas. Un grand pas vers la réconciliation nationale. Le chaînon manquant de la réconciliation en Côte d’Ivoire va arriver bientôt et la Côte d’Ivoire sera en paix», a-t-exprimé comme rapporté par des sources à son domicile.

Enfin, Jean Louis Billon du PDCI-RDA via son réseau social, a indiqué que la libération de Laurent Gbagbo, est une étape importante vers la réconciliation nationale et la justice, un processus indispensable pour préparer la Côte d’Ivoire de demain.

« La CPI a acquitté et ordonné la libérat° du président #Gbagbo. Mes premières pensées vont au président Gbagbo et à sa famille. C’est une étape importante vers la réconciliation nationale et la justice, un processus indispensable pour préparer la #CIV225 de demain. JLB », a-t-il écrit.

Donatien Kautcha, Abidjan