Yopougon, quatre jeunes violent une malade mentale sexagénaire

« Qui sont ces personnes qui ont pu poser un acte aussi ignoble », sont entre autres, interrogations, mêlés à des injures et malédictions, que l’on pouvait entendre ce matin telles au niveau du secteur trois feux situé dans le quartier Gesco, non loin de l’autoroute du nord.

Selon les faits rapportés sur place à KOACI, tôt le matin, quatre  jeunes hommes se sont jetées sur la pauvre folle  endormie sur une étale de commerce, puis l’ont violée à tour de rôle et l’ont tabassé à sang.

Ayant assouvi leur sale besogne, ceux-ci se sont éloignés d’elle sans être inquiété.

Renseignement pris, il ressort que cette sexagénaire souffrante de troubles mentaux, qui fréquente le marché depuis un moment, n’est pas connue dans l’entourage. D’après quelques indiscrétions rapportées sur place, ce viol collectif s’apparenterait à une pratique mystique affectionnée par des personnes en quête de gloire et richesse.

C’est une folle, la soixantaine, traumatisée, le visage tuméfié, le regard perdu qui a été abandonnée sur les lieux du forfait.

Casimir Boh, Abidjan