Yodé et Siro enflamment Daoukro et chargent Ouattara : « Le pays est devenu façon, façon »

Invités à Daoukro pour prendre part à la double cérémonie d’hommage et de présentation de vœux de la Jeunesse du PDCI-RDA au Président Henri Konan Bédié, les artistes zougloumen Yodé et Siro se sont montrés très engagés comme à leur habitude.

Comme il est dit de coutume en Côte d’Ivoire. « En Zouglou, gbê est mieux que drap ». Autrement dit, la vérité vaut mieux que la honte. Yodé et Siro n’ont pas trahi à la tradition zougloutique. Invité au podium pour leur prestation devant Henri Konan Bédié, les deux artistes ont enflammé le public en entonnant en cœur avec le public plusieurs titres de leur répertoire musical dont ‘’Hommage au Houphouët-Boigny’’, ‘’Qu’est-ce que je t’ai fait et puis tu m’en veux’’.

« Les vrais héritiers d’Houphouët-Boigny, ce sont les enfants du PDCI », a lancé d’entrée Siro, sous un tonnerre d’applaudissement et de cris stridents. « Vous savez, Dieu bénit qui il veut. Aujourd’hui, le Président Bédié est en train de lutter pour la Jeunesse. Pourquoi ils en veulent au Président Bédié ? », s’est-il interrogé. Puis d’ajouter : « Toi et moi, on était ami. Aujourd’hui, je te dis que je ne veux plus de ton amitié, çà là, il y a problème dedans encore ? », a-t-il lancé.

Aux militants et cadres du PDCI-RDA, Siro dira simplement : « On vous a arraché vos voitures, souffrez ! On vous a arraché vos postes, souffrez. Parce que demain sera meilleur ». Quand Yodé prend la parole, il ira encore plus loin que son prédécesseur. « Le pays là est devenu façon, façon. On va se dire la vérité. Presque dix ans qu’ils sont là, on ne voit pas les universités qu’ils ont construites là. Nous, on attend notre Konan Bédié », a-t-il chargé sous les acclamations du public.

David YALA