Un plan terroriste déjoué à Cocody

Dans la journée du mercredi à Cocody, commune d’Abidjan, l’on a frôlé le pire avec un plan terroriste  mis en place par un individu mal intentionné, qui fait actuellement l’objet de recherche chez la police. Le quidam a abandonné une grenade défensive aux mains d’une jeune fille de 16ans, avec pour consigne de la dégoupiller… Ce dessein heureusement se fera sans succès.

La cible: l’incontournable carrefour de la Riviera 2 près d’une station service et d’une gare grouillante, et le choix: une naïve vendeuse ambulante de 16ans pour réaliser un tel projet, relèvent du moins d’une attaque terroriste  savamment préparée, telle que constatée avec la police qui a ouvert une enquête mercredi soir.

Dans le déroulement des faits, c’est le lundi 06 août en milieu de journée qu’un inconnu s’approche d’une vendeuse d’eau de 16ans, défilant habituellement dans les lieux, le long du carrefour de la Riviera 2 et entre les véhicules, pour lui confier un colis emballé dans un sachet noir non biodégradable. Consigne:  » S’il ne revient pas des heures après, alors elle a l’autorisation de déballer le colis. Pour l’objet qui y sera, elle a également le choix de tirer sur le levier de déclenchement, ou simplement de le détruire avec un caillou ».

Naïvement consciente de la mission, c’est ce mercredi que précipitamment, la petite vendeuse se trouvait entrain d’exécuter les instructions du mal intentionné, après avoir oublié de le faire.
En bordure de voie, elle tenait donc la grenade défensive dans une main, qu’elle essayait d’écraser avec une grosse pierre. Mais fort heureusement, son entreprise fera l’objet de curiosité chez des badauds, découvrant alors avec beaucoup stupéfaction « Une grenade de 117 millimètres ».

Interrompue dans son élan, c’est en hélant des policiers affairés à réguler la circulation non loin, que la jeune fille; pétrifiée par une panique collective, sera aussitôt écartée du danger.

La suite, une unité d’intervention de la police, la FRAP, sera aussitôt dépêchée sur les lieux pour emporter l’engin de guerre. Pour ses caractéristiques, son rayon d’action atteint les 200 mètres.

Dans un ouf de soulagement, les remerciements seront à l’endroit des curieux aux abords du trottoir. La police a cependant ouvert une enquête, pour comprendre au mieux les faits, qui s’apparentent visiblement à une attaque terroriste  en préparation. La vigilance s’est accrue au niveau des forces de sécurité.

Adriel, Abidjan