Un député ivoirien démissionne du RDR et créé son parti dénommé PRD

Le député ivoirien Dominique Adié, secretaire général adjoint du Rassemblement des républicains (RDR), a démissionné mercredi du parti présidentiel et crée sa formation politique dénommée Pour la République et la Démocratie (PRD), selon une note.

Dans cette note datée du 23 janvier 2019, notamment adressée à la  secrétaire générale du RDR, M. Dominique Adié notifie avoir pris la  décision de démissionner du parti et du poste de secrétaire général  adjoint chargé du Sport « en toute conscience ».

«  C’est outré par l’environnement d’injustice et d’exclusion que j’ai  adhéré en 1999 au RDR, alors même que j’étais député à l’Assemblée  nationale. À cet effet, j’ai apporté une contribution significative à  l’éclosion du parti et j’ai été de tous les combats jusqu’à l’accession  du RDR au pouvoir », écrit-il.

« En 20 années  de militantisme, j’ai fait preuve de dynamisme, d’abnégation et de  loyauté envers le parti. Cependant, je n’ai plus à ce jour, la force  morale physique, matérielle nécessaire pour continuer la mission qui m’a  été assignée par le parti », avoue-t-il.

Ce  départ du RDR du député de Bouaflé, circonscription située dans le  centre-ouest ivoirien, intervient à trois jours du Congrès constitutif  du parti unifié Rhdp (Rassemblement des Houphouëtistes pour la  Démocratie et la Paix), la coalition au pouvoir.

En  moins d’un mois, c’est la deuxième démission d’un député au sein du  RDR, le parti présidentiel. Le député de la circonscription de Man,  métropole de l’Ouest ivoirien, André Tia, a quitté cette formation  politique pour le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, ex-allié au  pouvoir).