Un avenant signé pour augmenter la puissance électrique de la Centrale d’Azito (Communiqué)

Un avenant à la convention de concession entre le gouvernement ivoirien et « Azito Energie SA », filiale de Globeleq, principal producteur d’énergie indépendant en Afrique a été signé pour augmenter de 250 MW la puissance électrique de la Centrale d’Azito.

Selon un communiqué transmis, mardi, à l’AIP, cette extension dénommée « Phase IV », associée à la modernisation technique MXL2 des turbines à gaz (engagée en 2019 et qui ajoutera 30 MW à la capacité de production de la centrale), permettra à Azito de disposer de près de 700 MW de puissance, soit environ 30% de la puissance installée en Côte d’Ivoire.

« La Phase IV d’Azito offre l’un des tarifs les plus faibles de toutes les centrales thermiques du pays et permet des synergies multiples grâce à l’infrastructure existante ainsi que l’expertise de son équipe opérationnelle actuelle. La centrale d’Azito deviendra l’un des parcs de centrales thermiques les plus fiables et efficaces de la région. », a promis le PDG de Globeleq (actionnaire majoritaire d’Azito), Paul Hanraha lors de la signature de la convention, en février à Abidjan.

Actionnaire à Azito Energie SA, Mahamadou Sylla, PDG de l’entreprise de promotion industrielle IPS (Afrique de l’Ouest), partie prenante dans la signature de l’avenant a ajouté que cette nouvelle extension de la centrale d’Azito est l’aboutissement d’un partenariat durable et fructueux avec l’Etat ivoirien dans le secteur de l’énergie, qui a débuté à la fin des années 1990.

« IPS West Africa et ses partenaires ont depuis lors investi presque 1 milliard USD dans ce secteur. Nous remercions les autorités ivoiriennes pour leur confiance renouvelée aux actionnaires et nous félicitons l’équipe d’Azito pour son engagement et son professionnalisme qui ont aidé à bâtir cette relation de confiance. », a fait savoir M. Sylla.

Pour le ministre ivoirien du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables Abdourahmane Cissé, la signature de cet avenant à la convention de concession entre Azito et l’Etat de Côte d’Ivoire s’inscrit dans la politique du président Alassane Ouattara et du gouvernement, d’accroître les capacités de production d’électricité du pays en vue de satisfaire la demande nationale en électricité et de respecter les engagements en matière d’exportation d’électricité.

Cette centrale thermique à cycle combiné de 253 MW, équipée d’une turbine à gaz de 179 MW et d’une turbine à vapeur de 74 MW, permettra notamment d’optimiser la consommation du gaz et d’améliorer le coût de production de l’électricité en Côte d’Ivoire, a poursuivi le ministre Cissé, annonçant la création d’emplois notamment pour les jeunes (d’environ 2 000 emplois directs et indirects en phase de construction et de 10 emplois directs supplémentaires en phase d’exploitation).