Trempé dans une affaire de contrebande, la douane arrête des dizaines de camions de Gandour

Plus d’une dizaine de camions de l’entreprise la Nouvelle ParfumerieGandour RechercherGandour de Côte d’Ivoire (NPGCI), arrêtés au début d’après-midi ce samedi 04 août 2018 à Gonzaqueville à l’entrée de la ville de Bassam, comme constaté par KOACI.

Une opération de ladouane Rechercher douane qui intervient après la publication d’un d’un dossier scandaleux par KOACI sur la fraude à grande échelle de laNPGCI Rechercher NPGCI le vendredi 20 juillet dernier.

Cette enquête menée à la zone industrielle de Yopougon(commune populaire) où est située l’entrepriseGandour RechercherGandour où nous avons interrogé des agents de l’entreprise. Les dirigeants deGandour Rechercher Gandour quant à eux avaient refusé de se prêter à toutes questions. Un refus qui nous a permis de creuser dans les détails.

C’est donc une dizaine de camions de produits de contrebande appartenant àNPGCI Rechercher NPGCI en destination d’Accra saisie par ledouane Rechercher douane ivoirienne à Gonzaqueville depuis 14H par la cellule de lutte contre la contrebande de la douane.

Rappelons que laNPGCI Rechercher NPGCI depuis juin 2017 s’est faite suspendre du certificat qualité ISO 9901. Cette parfumerie a préféré renoncer stratégiquement à tout audit depuis la mise en place des nouvelles dispositions car étant incapable techniquement de montrer patte blanche et souhaite faire croire subtilement qu’elle ne souhaitait pas procéder au renouvèlement de son pseudo certification déjà mise suspend depuis la mi-2017.

Jean Chréus pour KOACI