Tous les hôpitaux fermeront lundi prochain

Initiée pour une durée de 05ans, la trêve sociale va s’achever plus tôt que prévue. La coordination syndicale des agents de santé annonce un arrêt de travail à partir du lundi 16 juillet , pour réclamer certains points d’accord non encore couverts pour le gouvernement.

En effet ce mot d’ordre de grève  prend fait et cause pour plusieurs points de revendication: Le paiement aux personnels soignants de 150 points d’indice octroyés aux catégories A et B, et des 100 points d’indice accordés aux catégories C et D tel contenu dans un protocole d’accord du 17 août 2017.
La revalorisation de l’indemnité de résidence qui devrait passer de 15% à 30% du salaire  de base tous les personnels soignants, ainsi que le taux d’intéressement souhaité à 50% des recettes des établissements hospitaliers, et l’octroi d’indemnité de logement à tous les acteurs de la santé, administrateurs y compris…autant de points de divergences avec le ministère de tutelle qui occasionneront, selon la coalition syndicale, un arrêt de travail à compter du lundi 16 juillet, avec service minimum dans les centres de niveau de 02 et 03.

 

À noter que 13 syndicats réunis au sein de la COORDISANTE, dans le secteur des cadres supérieurs de la santé, des infirmiers et sages femmes diplômés d’Etat, des agents technique de la santé et des aides soignants sont signataires du mot d’ordre de grève.
Ladite coalition syndicale convoque une assemblée générale ce 14 juillet à Yamoussoukro par ailleurs, afin de mieux structurer l’exécution de ce mot d’ordre de grève, apprend t-on.
Le pays s’apprête à vivre à nouveau des remous sociaux, passé l’épisode des militaires et ex-combattants janvier 2017.

Adriel, Abidjan