Tina Glamour: Problème Arafat-Debordo », elle se prononce et raconte sa nouvelle...

Tina Glamour: Problème Arafat-Debordo », elle se prononce et raconte sa nouvelle vie d’animatrice

PARTAGER

De passage dans les locaux de Cococdy FM à Angré 8e Tranche, nous avons rencontré Tina Glamour. Celle qui a décidé de se faire appeler désormais « Lady l’Unique » nous a accordé cet entretien sans aucune difficulté. Ce soir là, c’est une belle dame très open que nous avons eu en face. Le contenu de notre entretien, à lire…

Tina aujourd’hui animatrice sur Cocody FM, comment est née cette aventure ?

je suis Tina Glamour, désormais c’est Lady l’Unique. Vous s’avez que la radio et la télévision vont de pair, surtout dans la carrière d’un artiste. J’ai aujourd’hui 27 ans de carrière et je suis quelqu’un de bavarde de nature. L’aventure a donc démarré il environ 4 ans, lorsque Cocody FM était en plein Cocody.

 

J’y animait déjà avec l’appui de jeunes qui me coachaient. Et c’est ainsi que j’ai été rappelé lorsque la radio est venue s’installer à Angré 8e tranche. Vous savez, lorsque vous faites un travail médiocre, on ne peut pas vous rappeler. Et donc Mme Marie Catherine Kouassi, la fondatrice et patronne de la radio, qui a certainement apprécié mon travail, m’a rappelée.

Comment se passe donc cette collaboration ici?

Vous savez, moi je fonctionne en freelance. Je travaille donc une fois dans la semaine pour deux heures de temps à l’antenne. Elle m’a confié deux heures de temps pendant lesquelles je fais de mon plateau un harem…

Quelle est la particularité de ton émission ?

La particularité est la musique Retro très Funk, mais aussi Africain. Je choisis les meilleurs car mon but c’est de ramener et replonger mes auditeurs à leur jeune et tendre enfance. Lorsqu’on écoute l’émission de Lady l’Unique, on se dit ceci: « ça m’a fait penser à l’époque où j’ai obtenu mon Bac ou autres événements dans notre vie ».

Personnellement, il ya des chansons que je passe qui me font penser à New-York et dans mon enfance passée ailleurs. Je ne cesserais jamais de le dire et de bénir le Seigneur pour ça.

 

Comment sont les conditions de travail ?

Je dirai que les propositions de Cocody FM sont tellement intéressantes avec une nouvelle équipe très fraiche et jeune, en plus du nouveau matos. Je suis coachée par un jeune du nom de Sako Boubacar qui m’a permis d’être un peu plus professionnelle. Au début j’étais un peu crispée, mais aujourd’hui ça va.

Il n’y a pas que la musique à mes rendez-vous, car je donne aussi des conseils féminins. J’estime que si nous sommes encore belles à notre âge, c’est parce qu’on a su s’entretenir car j’ai la cinquantaine. Et donc je donne des conseils sur comment s’entretenir de 12 à X âge. Des conseils santé-diététique et des conseils pour mieux se comporter en couple.

Nous avons aussi « Portrait d’Artiste » qui est la particularité dans mon émission où je reçois des artistes qui ont marqué la Côte d’Ivoire ou fais des autobiographies de sommités de la musique d’ici et d’ailleurs.

 

Depuis combien de temps tu es animatrice et quel bilan fais-tu de ce nouveau parcours ?

Je crois que je suis dans mon 5e mois ici. Le bilan ici est cool car c’est relax et les retours sont bons. Dans mon émission, je ne me dénature pas puisque je veux qu’on sente la Tina. Je ne roule donc pas les R et « chôcô » pas. Je veux qu’on sente la « Djadja », le côté féminin et la vie dans mon émission.

Quelle différence fais-tu entre le personnage de Lady l’Unique l’animatrice et Tina ou Lady Glamour l’artiste ?

Je ne change pas. Sauf que sur scène on me voit et pas à la radio. L’esprit reste toujours le même. A la radio, je joue aussi de la musique assez sensuelle et qui fait rêver… Je reste néanmoins la même personne, audacieuse…

…A l’antenne comment t’y prends-tu ?

Je m’arrange à trouver des sujets attrayants pour mes émissions. Ce que l’on ne peut dire dans certaines émissions féminines, moi je le dis. Je ne fais pas d’affirmation gratuite sur mes différents sujets car je fais beaucoup de recherches avant.

Je reste donc la même personne audacieuse car vous savez qu’avec Tina, il n’y pas d’hypocrisie et je ne marche pas mes mots. Moi j’ose partout. Mais aujourd’hui, on le fait d’une manière subtile…

Mon émission, il faut suivre, Ok ? Afin de me faire vos suggestions en tant que professionnel après. C’est de 17 heures à 19 heures. Deux heures scindées en 4 parties: Portrait d’artiste, Santé diététique, Santé et beauté et il y a la lucarne où je fais le DJ avec ma play-liste de musique avec du Retro ivoirien, africain, américain et un peu de latino…

Qu’en est-il de la carrière artistique de Lady l’Unique car une dernière collaboration avait été annoncée avec ton fils Arafat DJ depuis…?

Vous savez que mon fils est toujours entre deux avions. Le duo avec mon fils ne va donc pas se faire maintenant car je n’aime pas mettre la charrue avant les bœufs. Le temps que mon fils soit libre et nous trouverons une date. Et en fonction de nos temps libres, nous allons accorder nos violons et le duo sera fait.

Désormais le linge sale se lave en famille

Il ya eu récemment une série de clashs entre ton fils Arafat et son ami Debordo Leekunfa. Quelle est ta réaction face à ce qui s’est passé entre eux?

J’ai suivi ce problème là de près. Mais moi, je n’ai rien à dire car je ne rentre pas dans ces enfantillages. Et les histoires de Buzz, de Clash, ce n’est pas trop mon truc. Mais Ange Didier est mon enfant, il y a eu plus de peur que de mal…

 

Qu’as-tu à leur dire ?

Je leur dirai qu’ils se calment et qu’ils bossent. On a besoin d’eux musicalement. Mais à mon fils particulièrement, si j’ai quelque chose à lui dire, je le lui dirai à huis-clos. Le linge sale se lave désormais en famille.

Aujourd’hui, je suis une autre personne

Est-ce à dire que vous entamez un nouveau départ en affirmant que le linge sale se lave désormais en famille ?

Je ne peux pas entamer une nouvelle relation avec mon fils, car c’est le cordon ombilical qui nous lie. Il n’y a donc pas de nouveau départ car mon fils c’est ma chair comme mes deux filles. Mais je pense qu’aujourd’hui, je suis une autre personne et la leçon est passée des deux cotés.

 

La preuve, les gens ont eu honte parce qu’un enfant c’est comme un oiseau qui s’envole et revient toujours se percher sur l’arbre. Et c’est pour cela que je tiens à dire que désormais le linge sale se lave en famille. Et il n’aura d’ailleurs même plus de linges à laver parce que j’ai d’autres chats à fouetter. Rire!!!

 

Aujourd’hui, lorsque Tina n’est pas en train de travailler sur son émission, que fait-elle d’autre ?

Je suis une commerçante depuis longtemps. Je suis dans les senteurs et je m’apprête à faire sortir ma propre marque de produits cosmétiques. Je préfère m’arrêter là. Au moment opportun, tout le monde le saura. J’organiserai ici chez MCK le lancement. Je fais certes mes choses doucement, mais sûrement car j’ai horreur de l’échec.

Un message à lancer ?

Je demande à mes fans de me suivre chaque vendredi de 17 heures à 19 heures dans le « Calypso Show ». Il faudrait que les ivoiriens suivent Tina pour voir ce que je fais d’autre outre la scène. C’est un plaisir pour moi d’être animatrice et j’ai été formée ici pour ça. Et aujourd’hui ça roule comme sur des roulettes.

« Je suis aussi commerçante… »

Que vises-tu dans cette nouvelle carrière ?

La finalité c’est de me perfectionner et ça me fait du bien de travailler dans cette radio, l’unique d’ailleurs créée par une femme. Je souhaite donc bon vent à Cocody FM et pourquoi pas bientôt Cocody TV.

La télé, ça te dirait?

Je ne sais pas. Tout dépendra de ce qu’on me proposera comme émission car ça dépendra de ce que je pourrai y apporter.

La RTI, ça te dit ?

Non, mais ça ne me gênerait pas. Il faudrait que je sois à la hauteur. Car on ne va pas sur un plateau de télévision pour se pavaner ou s’exhiber… Il y a des jeunes artistes tels que Serge Beynaud, Eric Patron, Kajeem qui le font déjà bien, alors pourquoi pas moi ? Ça dépendra donc des conditions et de ce qu’on me propose.

Par A.K.

PAS DE COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY