Soum Bill : ce jour où il a échappé à un lynchage à Bouaké

Soum Bill prépare le grand concert de célébration de ses 25 ans de carrière, le samedi 2 mars au Palais de la culture de Treichville. Dans la foulée, il raconte ce qui lui est arrivé un 31 décembre à Bouaké.

Cette fête zougloutique, c’est l’histoire fabuleuse d’une carrière, d’une vie de musique ponctuée par divers épisodes.

L’un des moments forts de ce quart de siècle d’aventure musicale aux dires de l’artiste, aura été son spectacle live du 31 décembre 2005 à Bouaké.

Alors que la Côte d’Ivoire est coupée en deux, Soum Bill prend son bâton de pèlerin et atterrit en zone dite assiégée, à Bouaké. Il est le premier artiste qui décide d’offrir un concert dédié à la paix à l’endroit des populations de cette localité.

Le concert du Zouglouman crée la polémique. Certains médias n’hésitent pas à mentionner que Soum Bill a rejoint la rébellion « C’est un souvenir fort, des moments marquants de ma carrière. Je me battais pour un idéal, des gens ont raconté beaucoup de choses. J’ai même échappé à un lynchage en cette période. Mais j’assume, cela fait partie de l’engagement », raconte Soumahoro Ben alias Soum Bill.

ENZO