Soro Guillaume explique son silence : « Quand on rentre dans le bois sacré (…), c’est la loi du silence sur le secret et la vie »

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, préfère garder actuellement le silence

Le président de l’assemblée nationale (PAN) de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a levé un coin du voile sur la valeur qu’il donne au silence. Son silence !

Le silence a une importante valeur chez le président de l’Assemblée générale (PAN) de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro. Il en a donné une explication, lors d’une cérémonie de son intégration à la génération Tchagba Djehou du village d’Abatta, dans le district d’Abidjan.

En effet, pour le Chef du Parlement ivoirien, « Quand on rentre dans le bois sacré, quand on ressort du bois sacré, c’est la loi du silence sur le secret et la vie », a-t-il posté sur les réseaux sociaux, le mercredi 14 mars 2018.

Et pour démontrer que le silence a vraiment de la valeur chez lui, Guillaume Soro convoque une pensée de la religieuse Mère Teresa : « Dieu est l’ami du silence. Les arbres, les fleurs et l’herbe poussent en silence. Regarde les étoiles, la lune et le soleil, comment ils se meuvent silencieusement ».

On comprend tout du silence assourdissant du PAN au moment où certains membres du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP) dont il fait partie se lancent des invectives. Comme un fauve blessé qui panse sa plaie, il se tait et observe.

Face aux envolées verbales des uns et des autres, Guillaume Soro préfère la loi de l’omerta. Comme quoi, si « la parole est d’argent, le silence est d’or ». Le PAN a fait un tour dans le bois sacré d’où il est ressorti le samedi 27 janvier 2018, à Abatta. Désormais, son silence est parlant. A méditer !

 

Adolphe Angoua