Salomon Kalou : « Hervé Renard et certains cadres d’ici communiquent…»

Salomon Kalou : « Hervé Renard et certains cadres d’ici communiquent…»

PARTAGER

Salomon Kalou et ses coéquipiers sont déterminés à battre Hervé Renard, même ils gardent de bons rapports avec le technicien français

Salomon Kalou s’est prononcé sur le match Côte d’Ivoire-Maroc, en marge de la conférence de presse du sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, le mardi 7 novembre 2017, à l’hôtel du Golf. Il en a profité pour lever un coin de voile sur les rapports entre certains joueurs cadres et le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard.

Salomon Kalou est conscient de l’enjeu du match Côte d’Ivoire-Maroc, prévu le samedi 11 novembre 2017, à 17h30, au Stade Félix Houphouët Boigny. Mais cela ne l’empêche pas d’évoquer les rapports entre le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, et certains cadres de la sélection ivoirienne. En marge de la conférence de presse animée par le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Marc Wilmots, le mardi 7 novembre 2017, Linfodrome a arraché quelques mots à l’attaquant du Hertha Berlin.

A la question de savoir si Hervé Renard les appelle pour les chambrer, il a été très clair. « Il a tous nos contacts. Ça ne date pas d’aujourd’hui. Depuis la CAN, Hervé Renard et certains cadres d’ici communiquent. Ça, ce n’est pas un secret. Mais après, ça reste un match important pour nous », a-t-il dit avant d’ajouter : « Peu importe ce qu’il dira. La vérité, c’est sur la pelouse ».

C’était aussi l’occasion pour lui de parler de l’adversaire de la Côte d’Ivoire, le Maroc. « C’est une très grande équipe. Ils ont fait un très beau parcours jusqu’à présent. Maintenant, c’est à nous de hausser notre niveau de jeu et puis d’essayer de les battre à la maison ».

« La pelouse du Félicia nous réussit bien »

Justement, Kalou peut être le sauveur de la Côte d’Ivoire face aux Lions de l’Atlas ? « Le sauveur, c’est trop dire. Je pense que nous sommes 23 Ivoiriens qui allons représenter notre pays. On va essayer, tous ensemble, d’être les 23 sauveurs de cette sélection-là, gagner pour se qualifier pour la coupe du monde. C’est important pour notre pays. En tout cas, j’espère qu’on va bien se préparer jusqu’à samedi et puis faire la différence », a dit le sociétaire du Hertha Berlin, avant de s’appesantir sur les atouts des Eléphants.

Pour lui, le fait de disputer cette rencontre  devant le public ivoirien, au Stade Félix Houphouët Boigny, le réjouit puisque « La pelouse du Félicia nous réussit bien. Donc, j’espère que ca samedi-là, ça va nous réussir. Et puis, le public va nous soutenir. Jouer à Abidjan, c’est toujours une force pour nous. Donc, on va utiliser cette force-là pour pouvoir gagner ».

Il a également donné la recette pour battre les Lions de l’Atlas. « Beaucoup de concentration, beaucoup d’aspects tactiques. On sait que Renard, c’est un entraîneur très tactique. Maintenant, nous n’avons pas de choix, c’est de gagner. Si tu veux gagner, il faut jouer offensivement et donner tout. Je pense qu’on a des joueurs pour pouvoir marquer. Maintenant il faut savoir gérer le résultat, les temps forts, les temps faibles », a-t-il conseillé, avant d’ajouter qu’il n’a pas la pression, en dépit de l’enjeu du match : « Moi, je ne sens pas la pression. Je pense que nous sommes conscients que c’est un match important. Il ne faut pas trop se mettre la pression. Il faut jouer tranquillement, il faut se faire déjà plaisir à l’entrainement. Samedi, on sera prêt, on va faire la différence ». Ainsi soit-il.

 

PAS DE COMMENTAIRES