Robert Mugabe présidera le prochain Congrès de la ZANU-PF [ex-Mouvement de Libération]

AP Photo capture 

Par Connectionivoirienne

Robert Mugabe présidera le prochain congrès de son parti, la ZANU-PF, ancien Mouvement de Libération de la Rhodésie contre les colons anglais et européens.

L’ancien guérillero entouré des principaux chefs militaires du Zimbabwe l’a martelé hier [dimanche] au cours d’une allocation télévisée, alors que certains de ses adversaires politiques, appuyés par des médias, espéraient voir Mugabe démissionner de ses fonctions.

Ces derniers fondaient leurs espoirs sur des militaires et des membres dissidents de la ZANU-PF.

Alors que Mugabe venait dans la même journée selon des dépêches de presse d’être relevé de ses fonctions de président fondateur de la ZANU-PF, le vieil opposant au colon britannique [7 diplômes universitaires malgré 10 ans de prison], a pris tous ses adversaires de vitesse en les renvoyant au Congrès prévu dans quelques semaines.

«L’opération [coup d’état] à laquelle j’ai échappée n’a pas remis en cause mon autorité en tant que chef de l’État et commandant en chef de l’armée. Quels que soit les pour et les contre de l’opération de l’armée, moi, en tant que commandant en chef, je reconnais les problèmes qui ont été soulevés », a indiqué Mugabe, avant de critiquer «les messages contradictoires du gouvernement et du parti».
« Le congrès doit se tenir dans les prochaines semaines, j’en présiderai les débats», a finalement martelé Robert Mugabe.

En attendant que les choses s’éclaircissent les semaines ou mois à venir au Zimbabwe, Robert Mugabe reste Chef de l’état, Président de la République et Commandant suprême des forces armées du pays.

Hervé Coulibaly

Source : Connection Ivoirienne

Connection Ivoirienne