RHDP / Mabri Toikeusse : « Je suis le meilleur cheval pour...

RHDP / Mabri Toikeusse : « Je suis le meilleur cheval pour 2020 »

PARTAGER

En marge de la cérémonie d’ouverture du séminaire de réflexion et de remobilisation de l’Union pour la Démocratie et pour la Paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) qui se tient depuis ce matin à l’hôtel Belle Côte à Cocody-Riviera Palmeraie, M. Mabri Toikeusse a accordé une interview à la presse. Répondant à la question d’un journaliste sur le choix du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) à la présidentielle de 2020, le président du parti arc-en-ciel a laissé entendre qu’il est le meilleur cheval.

INTERVIEW

M. le président quel est l’objectif de ce séminaire ?

Le séminaire vise à mieux nous préparer. Nous voulons y aller en augmentant nos chances de succès en 2020, c’est pourquoi ce séminaire est organisé.

Qu’en est-il du RHDP ?

Il n’y a personne qui ait été démis du RHDP à ce que je sache. Ce qui se passe actuellement, c’est dans l’administration. Ce n’est pas le RHDP. Ce sont des cadres RHDP certes mais on parlera entre nous. Ce n’est pas un problème !

Croyez-vous en l’unité e cette coalition avec les problèmes qu’elle connaît?

Ça fait partie de la vie des organisations et des hommes. Il faut avoir la capacité de les régler. Pourquoi vous voulez que je ne croie pas au RHDP ?

Serez-vous candidat en 2020 ?

Je pensais que vous saviez tous que je suis candidat en 2020. L’UDPCI m’a demandé depuis 2013 de me préparer pour 2020 et c’est pour cela que je me prépare.

Candidat hors RHDP ?

Le Rhdp décidera qui sera son candidat et je veux qu’il sache que je suis le meilleur de ses chevaux et je veux qu’il m’accompagne

Quel est votre regard sur la situation sécuritaire du pays?

On est tous inquiet ! Je ne crois pas qu’il y ait un ivoirien qui ne s’en inquiète pas. Mais notre souhait est que des solutions soient trouvées durablement à ces problèmes de sécurité. Ma prière est que notre pays retrouve la paix pour notre économie, nos populations et pour que les échéances de 2020 se passent dans les meilleures conditions. Il faut trouver ces solutions dans le dialogue. Il ne faut pas rompre le dialogue. C’est ma solution et c’est ce que Houphouët nous a toujours enseigné.

PAS DE COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY