Quatre arbitres ivoiriens soupçonnés de corruption suspendus par la CAF

Dans un article précédent nous révélions que des arbitres  étaient soupçonnés de corruption.

Dembélé Denis, Tan Marius, Coulibaly Abou, Kanga Marius. Au mois de mars 2018, ils sont désignés par la CAF  pour officier le match Aduana-Sétif, comptant pour la coupe d’Afrique des clubs. À une heure avancée de la nuit, l’assistant ivoirien Coulibaly Abou reçoit la visite de son collègue ghanéen David Larya. Ce dernier est accompagné de deux personnes. Il les présente comme des amis. L’Ivoirien ne se doute de rien. Il connaît bien le ghanéen. Il ouvre la porte de sa chambre. David Larya expose l’objet de sa visite: salutations d’usage. L’arbitre ivoirien invite ses autres collègues à le rejoindre dans sa chambre. Après les échanges d’amabilités, les visiteurs demandent à se retirer. Mais offrent à chacun de leurs hôtes, 500 dollars en coupures de 100. Les ghanéens sont encore dans la chambre quand Coulibaly Abou informe Dembélé Denis, le premier officiel, de ce qui venait de se passer. Dembélé Denis n’apprécie pas, s’emporte même. Il dénonce l’attitude de son collègue ghanéen. Pris de court, les trois assistants ivoiriens restituent l’argent reçus immédiatement à David Larya et à ses accompagnateurs.

Après le match, les dirigeants algériens dénoncent sur les réseaux sociaux, la partialité des officiels ivoiriens. La chaîne de télévision anglaise BBC multiplie des demandes d’information auprès des arbitres  ivoiriens. Elle cherche à comprendre le lien entre les fautes inopportunes sifflées pendant le match et les 700 dollars reçus à leur hôtel. Ils ne donnent pas suite parce que d’une part, ils ne se reprochent rien et d’autre part, ils n’ont pas reçu 700 dollars.

Le Jury Disciplinaire de la Confédération Africaine de Football s’est réuni aux fins de statuer sur les allégations de corruption  formulées dans les média. Les décisions suivantes ont été prises pour les arbitres  concernés.

Mr. Denis Dembélé, écope de 6 années de suspension de toute activité liée au football de la CAF ; Mr. Marius Tan, Arbitre Assistant (Côte d’Ivoire): 2 années de suspension de toute activité liée au football de la CAF  ; Mr. Bi Valère Gouho, Arbitre Assistant (Côte d’Ivoire): 2 années de suspension de toute activité liée au football de la CAF; 6. Mr. Coulibaly Abou, Arbitre (Côte d’Ivoire): 2 années de suspension de toute activité liée au football de la CAF.

Donatien Kautcha, Abidjan