Présidentielle de 2020 en Côte-d’Ivoire: Il faudra compter avec Ouattara malgré le flou entretenu

Avec encore un peu moins de trois années de mandat, le chef de l’État ivoirien sortant semble souffler le chaud et le froid sur son éventuelle candidature en 2020 pour un 3e mandat. De façon strictement formelle, la nouvelle Constitution ivoirienne ne lui en fait pas interdiction. Reste sa promesse de ne pas se présenter pour un 3e mandat. Mais que vaut une promesse de politiciens, de façon générale, mais plus spécifiquement sous les tropiques ? Les dernières sorties du champion des Républicains ivoiriens laissent présager une candidature de ce dernier aux prochaines échéances de 2020. Reste à savoir comment réagira le corps électoral ivoirien, alors que promesse lui a été faite par Alassane Ouattara himself de ne pas briguer un 3e mandat.

Ce ne sera pas sans Ouattara !

Les débats sur une éventuelle participation d’Alassane Ouattara à la présidentielle de 2020 animent de plus en plus l’espace politique ivoirien. A 3 ans du scrutin, il est certain qu’il faudra compter avec l’actuel chef de l’Etat pour cette élection.

Par Abraham Kouassi

Il semble bien loin ce 4 janvier 2017 où le président ivoirien, Alassane Ouattara insistait sur sa volonté de se retirer de toute activité politique. «Je réaffirme que les Institutions de la République seront mises en place très prochainement. Elles me permettront de prendre congé en 2020 », avait déclaré le président ivoirien au corps diplomatique accrédité en Côte d’Ivoire lors d’une cérémonie au Palais présidentiel.

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et Alassane Ouattara est de plus en plus flou sur ce qu’il fera en 2020. « En 2020 vous connaîtrez ma réponse », a indiqué le numéro 1 ivoirien à l’occasion d’un entretien accordé à Radio France Internationale (RFI) qui quelques jours auparavant déclarait sur les antennes de France 24 « qu’en politique on ne dit jamais non ».

Cette posture est-elle vraiment surprenante ? Difficile de répondre par l’affirmative pour les observateurs du microsome politique ivoirien. De fait, avant ces sorties, des prémices laissaient entrevoir une possibilité de voir le président de la République être tenté de rempiler.

Il s’agit notamment des cérémonies d’hommage organisées depuis plusieurs mois à travers toute la Côte d’Ivoire pour, chaque fois, « remercier le chef de l’Etat pour ses actions de développement ». Ces rencontres auxquelles participent les plus hautes autorités (Vice-président, Premier Ministre, Ministres) prennent bien souvent l’allure de campagnes électorales.

Positionner le  »cheval Gon »

A ces cérémonies d’hommage, il est également important de souligner qu’Alassane Ouattara n’est guère visible. Le chef de l’Etat se fait quasiment toujours représenter par un seul homme : le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Véritable homme de confiance d’Alassane Ouattara, le maire de Korhogo ne semble pas insensible à la magistrature suprême. Bien au contraire. Ainsi, à travers ces cérémonies, le chef de l’Etat serait enclin à mettre en avant celui qu’on présente comme son favori pour 2020.

Pour mieux faire le lit pour Amadou Gon, le seul Premier ministre de l’ère Houphouet-Boigny pourrait tout simplement entretenir volontairement ce flou afin de « tuer » toutes les velléités de candidatures dans son entourage.

Une chose est désormais certaine, candidat ou pas en 2020, Ouattara va assurément peser sur cette élection.

Source : Connection Ivoirienne

Connection Ivoirienne