Présidentielle 2020/ Confirmé à la tête du RHDP : Ouattara va-t-il briguer un 3è mandat ?

Ce samedi 26 janvier, à Abidjan, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, Parti unifié) a tenu son premier congrès ordinaire. A cette occasion, sans surprise, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a été confirmé, par l’unanimité, à la tête de cette toute nouvelle formation politique. Seulement voilà, à la suite de cela, une question s’impose : Le président de la République va-t-il briguer un troisième mandat ? La réponse sera, surement, connue en 2020.

Alassane Ouattara a été reconduit président du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, Parti unifié). Cette décision a été prise, par acclamation, lors du congrès constitutif de la majorité présidentielle, ce samedi 26 janvier à Abidjan. Si la coalition au pouvoir dit s’inscrire dans un processus du social, elle garde néanmoins, la Présidentielle de 2020, en ligne de mire.

Ainsi, une question s’impose. Vu le fait qu’Alassane Ouattara ait été confirmé à la tête du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, Parti unifié), va-t-il briguer un troisième mandat, entant que président de la République de Côte d’Ivoire ? Hier, samedi 26 janvier, face aux milliers de militants ayant effectué le déplacement pour assister au premier congrès ordinaire de la majorité présidentielle, le chef de l’Etat a déclaré qu’il répondra à cette question en 2020.

« Vous m’avez dit que vous vouliez que je fasse un troisième mandat. Je vous donnerai ma réponse l’année prochaine », a-t-il déclaré ce samedi 26 janvier, lors du premier congrès ordinaire du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, Parti unifié), à Abidjan.

Selon observateurs politiques ivoiriens, Alassane Ouattara sera bel et bien candidat. Ils estiment que le fait d’être confirmé président du RHDP, parti unifié, soit un signe évident que le Chef de l’Etat sera en course pour un troisième mandat, lors de la prochaine présidentielle, d’octobre 2020. Par ailleurs, Alassane Ouattara reste persuader que la majorité présidentielle sortira vainqueur de l’échéance électorale de 2020.