Portrait : MEIWAY, l’homme qui traverse les générations

Frédéric Ehui Meiway est un auteur compositeur, interprète, arrangeur, réalisateur et producteur. Sa musique rythmée aux chaudes sonorités du terroir a dépassé les frontières et lui confère le statut d’artiste reconnu internationalement.

A la rencontre du génie de la musique
Frédéric Ehui Désiré dit MEIWAY naît le 17 Mars 1962 à Abidjan, d’un père accordéoniste amateur et d’une mère chantant au sein de la chorale Sainte Cécile de la paroisse catholique de Treichville, à Abidjan. Liés entre autres par l’amour de la musique, c’est tout naturellement qu’ils initient leur progéniture aux chœurs, au sein de la chorale dont ils sont membres.

Un flair aiguisé pour repérer les opportunités

Un peu plus tard, il intègre le groupe musical de son établissement dénommé PACE. En 1978, le groupe participe à une émission concours télé des groupes amateurs en Côte d’Ivoire, PODIUM, et finit deuxième.
Mais des tensions surviennent et mettent fin au groupe. L’année suivante, il fonde un autre groupe, ‘’Les génitaux’’ puis le ‘’Lynx’’ qui sort vainqueur d’une émission concours radio en 1980. C’est le début du succès pour le groupe. Tout s’enchaîne, la belle vie, les tournées…
En 1985, il quitte le bercail pour Paris. Sur les lieux, il crée un nouveau groupe et décroche avec celui-ci le prix du club Parisien l’Excalibur.

Le Zoblazo, genre musical qui propulse sa carrière
S’inspirant des rythmes traditionnels de Grand- Bassam, Meiway crée le Zoblazo, un genre musical aux rythmes dansants basés sur des percussions et des instruments de musique moderne tels que la guitare, la basse, la batterie, les cuivres, synthétiseurs et violons. Une danse de réjouissance qui s’effectue, à propos, avec des mouchoirs.

Le résultat est époustouflant : Une note de Zoblazo écoutée et tous les ennuis semblent disparaître comme par magie. Il est sacré dès lors ‘’Meilleur chanteur de Côte d’Ivoire’’ en 1990.

En 1991, son disque ‘’200% ZOBLAZO’’ vient confirmer le talent de l’artiste. Il est nominé aux AFRICA MUSIC AWARD en Côte d’Ivoire et arrache le prix du ‘’Meilleur artiste masculin’’. Le ZOBLAZO continue avec le troisième opus de l’artiste : Jamais deux sans trois, dit l’adage ; il signe le ‘’300% du ZOBLAZO’’.

Il est l’artiste le plus coté de sa génération.
En 1995, le 400% ZOBLAZO paraît avec l’album ‘’Appolo 95’’ en référence au peuple dont il issu. Il pose sur la couverture de l’album avec ses deux filles Sarah et Astrid.
En 1997, plus inspiré que jamais, Meiway met dans les bacs ‘’500% Zoblazo’’ est dans les bacs avec l’album “Les génies vous parlent”.

L’album des 3 Koras.
La particularité de ce cinquième opus réside dans ce style révolutionnaire alliant violons et cuivres sur un soupçon de groove. C’est l’album qui le propulse au sommet de son succès.
En septembre 1998, l’album reçoit trois prix aux Kora Music Awards en Afrique du Sud.
De 1999 à 2009, il atteint les 1000% de Zoblazo avec les opus tels que ‘’Golgotha’’, ‘’Neuvième Commandement’’, ‘’M20’’, ‘’Extraterrestre’’, ‘’Éternel’’. Des textes poignants.

L’une des forces de l’artiste, ses textes.
Dans “Death Society”, chanson mettant à nu le fléau du siècle, le VIH SIDA, c’est un cocktail de pitié et de révolte qui étreint les mélomanes tant les paroles de cette chanson sont fortes.
Dans ‘’Bomo’’, un autre titre de l’artiste, l’accent est mis sur la souffrance d’une personne peinant à avoir une vie heureuse.
D’autres thématiques sont aussi traitées dans ses titres: les traditions ancestrales, l’enfance, les thèmes d’actualité de l’époque. Sans filtre, il dénonce, encourage…

Jeunesse éternelle
Un style vestimentaire et musical qui semble se renouveler. Un visage sur lequel le fil des ans n’a aucun impact. Du haut de sa cinquantaine bien entamée, Meiway en paraît toujours 30. La jeunesse semble ne point vouloir le lâcher.

C’est un artiste de type intemporel dont le talent ne s’effrite guère avec le temps.

Vous l’attendez sur du Coupé décalé ? Vous êtes servis. Sur le genre rap? Il ne vous décevra sûrement pas. Parfaitement modulable, ses nombreuses collaborations avec les artistes de la nouvelle génération en témoignent.

Carole G