Opération de neutralisation : Le PDCI sauve Guillaume Soro d’un coup d’Etat...

Opération de neutralisation : Le PDCI sauve Guillaume Soro d’un coup d’Etat du RDR

PARTAGER

L’absence de Soro Guillaume au 3e congrès du Rassemblement des républicains (RDR) est la preuve que tout va vraiment mal entre lui et le parti du président Ouattara. Le chef de l’Etat a d’ailleurs ressenti cette absence comme « un mépris », rapporte la Lettre du Continent dans un article, mercredi.  Elle y révèle que, bien avant, le RDR aurait tenté de faire destituer Soro Guillaume de la présidence mais le PDCI s’y est opposé.

« Le 7 août, à l’occasion de la fête de l’indépendance, les ministres et barons du régime proche du premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, sont restés à l’écart de Soro. Pire, une tentative de destitution du perchoir aurait été initiée avant d’être tuée dans l’œuf par les figures du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) d’Henri Konan Bédié, dont Guillaume Soro s’est rapproché », écrit la Lettre du Continent.

Le bimensuel fait savoir que depuis le 30 juin, le président Ouattara n’a plus adressé la parole à Soro qu’il « tient comme le principal responsable du climat d’insécurité en Côte d’Ivoire ». Pour cela, le chef de l’Etat “n’a rien fait pour empêcher que Soro soit entendu, à Abidjan, par les experts onusiens après la découverte, en mai, de caches d’armes au domicile de son du protocole, Souleymane Kamaraté, alias ‘’Soul to Soul’’”, assure la Lettre du Continent.

PAS DE COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY