Nigeria: Suspicions de Coup d’Etat, mise en garde du Chef d’Etat-major

Nigeria: Suspicions de Coup d’Etat, mise en garde du Chef d’Etat-major

PARTAGER

Le chef d’Etat-major des Forces armées nigérianes, le Lieutenant général Tukur Buratai Search Tukur Buratai a révélé avoir eu connaissance de ce que certains individus approchent des Officiers et soldats pour des raisons politiques non divulguées.

D’après un communiqué rendu public hier mardi par le directeur des relations publiques de l’armée, le Brigadier général Sani Usman, l’Armée en se basant sur des informations en sa possession a averti les personnes concernées à « s’abstenir de ces actes ».

Pour cette affaire, la déclaration de l’Armée a mis au point que l’Armée nigériane est une institution professionnelle, disciplinée, loyale et apolitique qui a des rôles et des responsabilités constitutionnels Search responsabilités constitutionnels clairs.

Et pour mettre un terme aux contacts qui se nouent entre certaines personnes, l’Armée « a conseillé à tous les officiers et soldats intéressés par la politique à renoncer à leur entreprise ou à demander une décharge volontaire immédiatement ».

A l’encontre des éventuels fautifs, le Chef d’Etat a fait tout officier ou soldat de l’Armée qui se trouvait mêler dans des conduites peu professionnelles telles que les affaires politiques se verra sanctionner.

La déclaration de la haute hiérarchie de l’Armée nigériane arrive à un moment où des rapports des services de renseignement ont révélé que certains politiciens tiennent des réunions secrètes avec des officiers supérieurs de l’armée en raison de l’absence du président nigérian Muhammadu Buhari du pays.

En plus des avertissements émis à l’encontre des personnes qui se rencontrent et sur la base du rappel du statut des soldats, les services de renseignements ont fait savoir que Dieu interdit un coup d’Etat.

Le Président Buhari s’est à nouveau rendu le 07 mai dernier à Londres au Royaume-Uni pour un traitement médical. Les rumeurs portant un possible renversement du pouvoir se sont accrues suite à la maladie du Président Buhari qui l’a obligé à se rendre à Londres une première fois pour un traitement qui a duré 50 jours. En l’absence de Buhari, l’intérim du pouvoir est assuré par le vice-président Yemi Osinbajo.

Peut-être en rapport avec la suspicion d’un Coup d’Etat dans le pays, l’Armée a procédé le 10 mai dernier à des affectations de 147 Officiers au sein de la grande muette officiellement pour « réorganiser l’Armée nigériane ».

Le Nigeria est entré dans une ère démocratique depuis 18 ans après la passation du pouvoir en 1999 d’un pouvoir militaire à celui d’un pouvoir civil élu. La présidentielle de 2015 a vu la victoire de l’opposant Muhammadu Buhari du parti APC mais deux ans après cette élection des ennuis de santé du Président laissent planer des interrogations dans le pays.

Mensah, Lomé

PAS DE COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY