Mort de l’élève du Lycée municipal de Marcory/ Les professeurs dans la peur

Morte dans la nuit du 1er au 2 mai 2018, mademoiselle Effoh Marcelle ne pourra jamais présenter l’examen de baccalauréat encore moins, être admise. Car, elle a été fauchée par la douloureuse mort, dans une histoire de relation amoureuse avec l’un de ses professeurs. Un drame qui interpelle le corps éducatif en particulier, les enseignants du lycée municipal de Marcory.

Présent, dans les locaux du lycée municipal de Marcory, le vendredi 04 mai 2018, notre équipe de reportage a rencontré des élèves dudit établissement. Mais malheureusement, sous la menace de certains professeurs, ces derniers ont par la suite désisté dans leur volonté d’en dire plus sur la mort dramatique de leur camarade.

Intervenant au nom de ses camarades, un des leaders du conseil des élèves dudit établissement, après avoir dit sa désolation, a toutefois dénoncé son mécontentement à l’endroit des enseignants. Selon lui, les enseignants qui sont des guides, des parents et des modèles pour eux, ne devraient pas s’adonner à des galipettes avec leurs élèves. Surtout que la loi éducative ivoirienne l’interdit. « Aujourd’hui, notre camarade est décédée et, c’est triste», a-t-il lâché avant d’être interpellé par un professeur qui lui intima de se taire pour ne pas en dire plus.

Ce faisant, l’enseignant intime à notre équipe de reportage de quitter le lycée. Selon lui, cette histoire est une affaire privée entre élèves et professeurs qu’il ne fallait pas mettre sur la place publique de peur de donner des echos susceptibles de ternir l’image de leur corporation. Mais, que cache t-il ? Surtout dans une affaire connue de toute la nation.

Toujours dans notre quête d’information, nous avons interrogé des responsables de l’établissement. Selon eux, Mlle Effoh Marcelle, est une élève assidue et exemplaire en classe de terminale A. Ils en veulent pour preuve sa bonne conduite et aussi la moyenne de 12 qu’elle a obtenue au second trimestre de l’année académique.

Mais concernant, la relation qu’elle entretenait avec M. B.K Othniel, son professeur d’éducation physique et sportive, ils n’en savaient rien. Ils ont même été surpris par cette triste nouvelle qui endeuille tout le corps éducatif. Par ailleurs, ils se sont rendus chez la famille éplorée pour présenter leurs condoléances.

Pour rappel, Mlle Effoh Marcelle a trouvé, la mort, selon les premières versions, en tombant du 4ème étage d’un immeuble, à 1h du matin, depuis le domicile de son professeur après, avoir été surprise par la fiancée de ce dernier.

Mélèdje Tresore