Média / Télévision Georges Taï Benson (ex-animateur vedette à la Rti) se dévoile : « Je n’ai jamais mis les pieds dans une classe de 4e »

« Santé, hygiène et amour pour l’audiovisuel », c’est le thème qu’a développé mercredi 23 janvier 2019, à l’Institut des sciences et techniques de la communication (Istc), à Cocody, Georges Taï Benson, ex-animateur vedette et producteur à la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti).

Ce grand professionnel qui soufflera sa 73e bougie ce vendredi 25 janvier, a partagé avec les étudiants de cet institut polytechnique, un bout de sa riche expérience accumulée au cours de sa longue carrière à la télévision ivoirienne.

Passionné de télévision et de culture, GTB comme il est appelé affectueusement, a informé son auditoire sur les qualités requises pour réussir une carrière professionnelle. « La base de notre métier d’animateur, de journaliste ou de producteur, (…) c’est la richesse de notre culture générale », a-t-il soutenu.
L’icône de la télévision ivoirienne dans les années 70 et 80 a fait savoir que sa notoriété construite durant 50 années de service, n’est pas le fruit d’un hasard. C’est le résultat d’une culture générale, de sa passion pour les bibliothèques et de sa quête sans cesse de l’information. « Je n’ai jamais mis les pieds dans une classe 4e, je me suis arrêté en 5e », a-t-il révélé au grand étonnement des étudiants de l’Istc présents dans la salle. « Allez dans les bibliothèques, enrichissez votre savoir. Vous avez également un extraordinaire moyen pour pallier vos insuffisances : l’internet. Toutes les bibliothèques sont réunies dans votre appareil. Je vous donne les clés de notre métier, j’insiste sur la culture parce que j’ai eu la chance de voir l’inculture de nos condisciples. Pour ne pas être ridicules, soyez cultivés », a-t-il conseillé aux étudiants qui aspirent à exercer les métiers de l’audiovisuel.
Rappelons que Georges Taï Benson, est apparu pour la première fois sur les antennes de la Rti le 06 juin 1964. Durant sa carrière, il a contribué au succès de nombreux artistes ivoiriens et africains qui ont aujourd’hui une renommée mondiale.

Franck SOUHONE