Libération de Gbagbo, Laurent Despas «le retour du FPI Gbagbo ou rien dans le jeu politique est désormais acté»

La libération  de Laurent Gbagbo  était leur fondamental, chose faite, elle sonne le retour, de fait, de l’une des trois forces politiques du pays dans la vie politique locale, c’est en tout cas ce que nous explique ce matin Laurent Despas.

 

«J’avais « crée » le terme « Gbagbo ou rien » sur KOACI pour des besoins de lecture claire dans les manœuvres que j’observais au sein du FPI, la frange « Gbagbo ou rien » dudit parti, largement majoritaire, avait pour fondamental la libération  de Laurent Gbagbo  et s’était volontairement écartée de tout, telle une parenthèse, une page blanche. Sa libération obtenue même si sous conditions et en attendant d’être précisément situé sur elles, pour moi et là encore, de fait, le retour du FPI  « Gbagbo ou rien » dans le jeu politique est désormais acté, même si, entre temps, le mouvement EDS le préparait. Il n’y a plus de raisons idéologiques pour que le FPI  Gbagbo ou rien demeure dans sa volontaire mise à l’écart» explique le propriétaire de KOACI interrogé sur les conséquences politiques de la libration sous conditions vendredi de l’ancien président et de son ancien ministre.
«On peut tout reprocher aux partisans de Laurent Gbagbo  sauf leur constance politique qui aura duré au constat. Ils s’étaient mis, à l’appel de leurs mentors, en retrait de la vie politique locale voire plus, tel un tenace dogme jusqu’à volontairement s’exclure de toute dynamique électorale et administrative, j’ai encore en mémoire les portes fermées aux agents recenseurs en 2013, et encore jusqu’à récemment, malgré certaines dynamiques « indépendantes », les abstentions aux élections.» poursuit le créateur du média panafricain indépendant basé à Abidjan au plus de 150 000 lecteurs par jour, qui a fêté en aout dernier ses 10 ans.
Alors que le PDCI rêve de voir les « Gbagbo ou rien », au regard de leur force populaire, les rejoindre dans la plate forme annoncée par Bédié, le breton installé en Côte d’Ivoire depuis 2006 conclut son analyse en estimant que la libération  de Laurent Gbagbo  aura une incidence sur la présidentielle de 2020.
Laurent Despas: «Laurent Gbagbo libéré, le retour dans la vie politique locale du « FPI originel »va être l’une des donnes à observer en vue de la présidentielle de 2020. Pour moi ça bouscule tout, car nombreux étaient ceux qui tablaient sur une libération  de Gbagbo et Blé Goudé, dans leur stratégie ou lecture, après cette échéance. L’entourage proche de l’ancien chef d’Etat n’a de cesse de me rassurer qu’il a retenu les erreurs du passé, j’espère, dans l’intérêt des ivoiriens qui ont trop souffert, qu’ils disent vrai. Je dis donc « à suivre »»
Amy Touré