Les frais annexes n’ont pas été supprimés mais suspendus, précise le ministère...

Les frais annexes n’ont pas été supprimés mais suspendus, précise le ministère de l’Education nationale

PARTAGER

Contrairement aux informations qui circulent, les frais annexes n’ont pas été supprimés mais suspendus.

Cette précision a été faite lundi dernier à Bongouanou (centre-est) par Ibrahim Kourouma, l’Inspecteur général du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, comme rapporté par un media d’Etat.

Les frais annexes ne remettent pas en cause le principe de la gratuité de l’école. Malgré la gratuité de l’Ecole, ils sont indispensables pour la bonne marche des études, aurait ajouté le collaborateur de Kandia Camara, avant d’inviter les parents à prendre en charge certains frais concernant les inscriptions  et les manuels scolaires.

« Les frais d’inscription (en ligne et physiques) servent à aider les établissements à fonctionner, à assurer la formation des enseignants, à la confection des cartes scolaires des élèves », aurait-il fait observer.

Les farcis annexes ou officieux ont été à la base de la grève de la fédération Estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FSCEI) en septembre dernier.

Le principal syndicat des élèves exige sa suppression car cet argent selon eux, sert aux intérêts des personnes regroupées au sein du Comité des Gestion des écoles (COGES), au détriment du problème des établissements scolaires du pays.

Donatien Kautcha, Abidjan

PAS DE COMMENTAIRES