les femmes de Fresco marchent pour la libération d’Alain Lobognon

Une semaine après l’incarcération d’Alain Lobognon pour divulgation de fausses nouvelles, les femmes de Fresco, région dont il est originaire, ont marché le mardi 22 janvier pour réclamer sa libération.

L’incarcération d’Alain Lobognon le mardi 15 janvier 2019 continue d’alimenter l’actualité ivoirienne. Le député de Fresco a été déféré à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan. On lui reproche les faits de divulgation de fausses nouvelles dans l’affaire Jacques Ehouo.

Hier mardi, les femmes de Fresco ont battu le pavé pour réclamer la libération de leur député. «Nous avons besoin d’Alain Lobognon parce que c’est grâce à lui que nous arrivons à manger et que nos enfants vont à l’école. C’est notre fils», ont-elles déclaré vêtues de tee-shirts à l’effigie de l’ex ministre des Sports.

Notons qu’Alain Lobognon, écroué à la MACA, a déjà bénéficié du soutien de l’Assemblée nationale ainsi que de l’Assemblée des parlementaires de la francophonie (APF). Toutefois, en début de semaine, le parlementaire avait annoncé une grève de la faim afin d’«exiger le rétablissement» de ses droits constitutionnels en sa «qualité de député de Côte d’Ivoire, arbitrairement détenu dans des conditions inhumaines dans une prison surpeuplée où attendent d’être jugés des milliers de détenus».