L’alcool augmente la pression artérielle

Les excès d’alcool peuvent faire monter la pression artérielle chez les hommes plus jeunes, mais aussi augmenter le risque de cholestérol et de maladies cardiaques.

Les hommes qui consomment 5 boissons alcoolisées ou plus par jour et cela plusieurs fois par an présentent une tension artérielle et un cholestérol total plus élevés que ceux qui ne boivent pas autant d’alcool, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Journal of the American Heart Association.

Les chercheurs de la Vanderbilt University School of Nursing et de l’Université de l’Illinois (US) et de la Keimyung University (Corée du Sud) ont réalisé une analyse de données médicale de l’enquête NHANES menée avec des femmes et des hommes de 18 à 45 ans. Les participants ont dû répondre sur leurs habitudes de consommation d’alcool et en particulier sur les moments de consommation de 5 boissons alcoolisées par jour (4 pour les femmes).

Si chez les femmes, la consommation excessive d’alcool ne provoque pas de pression artérielle ou un taux de cholestérol élevé, elle est associée chez les hommes à une pression artérielle haute.

L’ALCOOL MODIFIE LA PRESSION ARTÉRIELLE

La pression artérielle systolique des hommes doit idéalement être comprise entre 90 et 120 mmHg, elle atteint :

117.5mmHg pour les hommes qui n’ont pas fait d’excès d’alcool ;

119,0 mmHg pour les hommes qui ont consommé de l’alcool de façon excessive 12 fois par an ou moins ;

121,8 mmHg pour les hommes ayant bu sans modération plus de 12 fois par an.

Mais, pour les femmes, la pression artérielle systolique était identiques quelle que soit la consommation d’alcool.

Le taux de cholestérol devrait atteindre de 200 mg / dL ou moins, mais il augmente à

207,8 mg / dL chez les hommes qui n’ont pas fait d’excès d’alcool ;

217,9 mg / dl chez les hommes qui ont annoncé avoir consommé de l’alcool sans modération 12 fois par an ou moins ;

215,5 mg / dl chez les hommes qui ont consommé de l’alcool en excès plus de 12 fois par an.

L’étude montre aussi que le cholestérol total des femmes n’apparaît pas lié à la consommation excessive d’alcool, mais les femmes qui ont déclaré des excès d’alcool et quelle que soit leur fréquence affichent une glycémie plus élevée (101,8 et 102,2 mg / dL) que les femmes qui consomment de l’alcool avec modération.

 

 

Auteur: Agathe Mayer – TopSante