La Suisse exporte des cigarettes toxiques vers l’Afrique

Une enquête publiée par une Organisation Non Gouvernementale Suisse Public Eye révèle que les cigarettes Suisses envoyées en Afrique sont de qualité inférieure à celles consommées en France et même en Suisse.

L’Afrique, le continent de tous les maux continue d’être le réceptacle des produits peu recommandables sur les autres continents. Une étude d’une Organisation Non Gouvernementale Suisse révèle en effet, que les cigarettes produites en Suisse et vendues en Afrique sont d’une qualité très inférieure à celles consommées sur le sol helvétique et en France.

« Les résultats sont clairs : les cigarettes fabriquées sur le sol helvétique et vendues au Maroc sont bien plus fortes, plus addictives et plus toxiques que celles que l’on trouve en Suisse ou en France. » indique sans détour l’Ong Public Eye dans son enquête nommée « Les cigarettes suisses font un tabac en Afrique ». Cette étude a été réalisée au Maroc à cause de la position stratégique qu’il occupe dans ce commerce. Selon un classement réalisé par l’Ong, ce pays  à régime monarchique fait partie des trois meilleurs consommateurs des cigarettes suisses avec 3,62 milliards d’unités absorbées en 2017.

Manque de contrôle

Cette quantité de cigarettes de mauvaises qualités est déversée sur le sol marocain et en Afrique selon l’Ong Public Eye, à cause du manque de contrôle de l’industrie et le laxisme des autorités. L’enquête révèle en effet que les seuls responsables de ce malheur qui ronge petitement et à petit feu les Africains, sont les autorités des pays hôte de ce commerce. « Ce ne sont pas les normes suisses qui s’appliquent, mais bien celles du pays qui importe ces cigarettes » renseigne l’enquête. Le seul souci des autorités marocaines, à en croire « Les cigarettes suisses font un tabac en Afrique » est la vérification de la conformité fiscale des conteneurs.