La noix de kola (Cola) : vertus et mises en garde

La noix de kola (Cola) : vertus et mises en garde

PARTAGER

Initialement dans la première formule du Coca-cola, la graine du kolatier, appelée Noix de kola ou cola, est connue pour son action aphrodisiaque, mais elle est surtout utilisée pour son effet dit ”coup de fouet”. Sa grande richesse en caféine, qui est à l’origine de ses principales propriétés, en fait aussi un produit à ne pas employer sans précautions.

Noms communs : kola, cola, noix de kola, noix de cola.
Noms botaniques : Cola nitida, Cola acuminata, famille des sterculiacées.
Noms anglais : cola, cola nut.

En phytothérapie, les suppléments de Noix de Kola sont principalement employés comme :

– Aphrodisiaque
– Stimulant général.

Fraîche, la noix de kola est consommée depuis des milliers d’années par mastication prolongée afin d’en retirer ses propriétés stimulantes. Mais c’est la boisson Coca-cola qui a rendu célèbre cette graine dans le monde. En association avec d’autres plantes, la noix de kola est très intéressante pour combattre la fatigue.

Kola : description de la plante

Le kolatier est un arbre appartenant à la famille des sterculiacées.

Les espèces les plus connues sont Cola Nitida et Cola Acuminata. Le kolatier est un arbre originaire d’Afrique de l’Ouest, pouvant atteindre 10 à 15m de hauteur. Il pousse sous les climats tropicaux. Il est maintenant cultivé en Côte d’Ivoire et au Nigeria, Mali mais aussi en Malaisie, au Sri Lanka, aux Antilles et en Amérique Centrale. Les feuilles du kolatier, ovales et pointues à l’extrémité, sont vert foncé.

Les fleurs, qui sont groupées sous forme de grappes, n’ont pas de pétales et les sépales qui les composent sont de couleur crème. Les fruits sont des cabosses, des follicules ligneux réunis en étoiles. Chaque follicule contient entre 5 et 10 graines ovoïdes, de couleur rose-blanche ou verte, et de la taille d’un œuf de pigeon (3 à 6cm de diamètre). On appelle ces graines, noix de kola, kola, cola ou noix de cola.

Attention à ne pas confondre la noix de kola avec le gotu kola. Celui-ci n’a pas du tout les mêmes propriétés.

Kola : histoire et origines

La noix de kola est utilisée en Afrique depuis des milliers d’années. Mastiquée, la noix fraîche permet aux africains de limiter la fatigue lors des longues marches ou des chasses, mais aussi en tant qu’aphrodisiaque. Les kolatiers étaient plantés autour des villages, pour disposer toujours de noix de kola à proximité. Un très grand commerce était fait de ces noix, notamment par les voyageurs devant traverser des déserts, la noix de kola combattant la fatigue et étant censée aider à supporter la faim et la soif.

Originaire d’Afrique, le kolatier a été apporté aux Antilles et en Amérique par les esclaves Africains. Ces derniers les mâchaient pour augmenter leurs forces et fournir ainsi un meilleur rendement dans les plantations. C’est en Amérique qu’elle est devenue célèbre, grâce à un produit en contenant : le Coca Cola.

Ce breuvage a été inventé par un pharmacien d’Atlanta (le Dr John Pemberton) en 1886 et contenait :

– Un extrait de noix de cola
– Un extrait de feuilles de coca (utilisée par les boliviens pour combattre la fatigue et dont on tire maintenant la cocaïne)
– Du vin.

En 1893, il change sa formule en supprimant le vin pour créer une boisson sans alcool. Le but étant toujours de proposer une boisson stimulante. En 1899, il concède la licence de production du Coca Cola. C’est le début de la production massive du Coca Cola, initialement composé de feuilles de Coca et de noix de Cola, d’où il tire son nom. Actuellement, il ne contient plus d’extrait de Coca et la noix de Cola a été remplacée par de la caféine de synthèse.

Kola : constituants principaux

Voici la liste des constituants principaux de la noix de kola :

– Amidon
– Caféine à hauteur de 2 %
– Kolanin
– Sucres
– Théobromine
– Tanins

La caféine et la théobromine sont tous deux des alcaloïdes aux propriétés stimulantes sur le système nerveux et musculaire. A noter que la teneur en caféine peut monter à hauteur de 5% dans la noix de kola, soit autant que dans le café. La présence de tanins est intéressante. Ces derniers, en plus d’être astringents, ont la particularité de ralentir l’absorption de la caféine et ainsi d’en faire durer l’action.

 

La teneur importante en tanins dans la noix de kola permet donc à la caféine d’exercer une action stimulante régulière et prolongée dans le temps.

Les noix sont récoltées à maturité, puis séchées au soleil une fois le tégument (la petite peau qui les recouvre) retiré. Elles sont ensuite broyées sous forme de poudre. Le plus souvent on trouve donc de la poudre totale de kola, ou des extraits produits à partir de cette poudre.

Kola : propriétés

Les principales propriétés de la noix de kola sont dues à sa teneur élevée en caféine.

Elle est douée de propriétés :

– Stimulante du système nerveux central
– Diurétique
– Cardiotonique (renforce les contractions du muscle cardiaque tout en accélérant leur rythme)
– Aphrodisiaque
– Astringente

Elle est ainsi utilisée pour :

– Combattre la fatigue physique et intellectuelle
– Améliorer la vigilance
– Stimuler les performances cognitives
– Aider à fournir un effort musculaire prolongé
– Augmenter la tension artérielle
– Soulager les maux de tête provenant d’une mauvaise circulation sanguine

La noix de kola est principalement connue pour son action aphrodisiaque. Celle-ci est en réalité principalement due aux effets stimulants de la caféine contenue dans la noix de kola.

A noter que les compléments de phytothérapie associent souvent la noix de kola avec d’autres plantes stimulantes, comme le ginseng, le gingembre ou l’éleuthérocoque. Les effets de ces différents stimulants s’ajoutant les uns aux autres.

Kola : posologie

Voici les différentes posologies de consommation de la noix de kola :

– Extrait fluide (1:1) : de 0,6 ml à 1,2 ml, une à trois fois par jour
– Infusion : faire infuser de 1 gr à 2 gr de poudre dans une tasse d’eau bouillante pendant 5 à 10 minutes. Une à trois tasses par jour
– Noix de kola fraîches : mastiquer lentement 3gr à 8gr de noix par jour
– Teinture mère de kola (5:1) : 1 ml à 4 ml, une à trois fois par jour
– Poudre totale : 1gr à 2 gr, une à trois fois par jour au moment des repas
– Vin tonifiant (même principe que le Coca Cola original) : 50 gr de noix de kola à faire macérer dans 1L de vin pendant 10 jours. Consommer ensuite 1 verre avant le repas.

Comme vous pouvez le voir, ces dosages sont assez larges, entre 1gr et 6gr ; la différence est énorme. Cette différence tient à deux choses :

– Le dosage en caféine du kola et donc des suppléments n’est pas toujours le même
– La tolérance à la caféine n’est pas la même pour tous, donc le dosage pour ressentir les effets n’est pas le même pour tous.

Il convient d’utiliser de préférence de la poudre totale de kola car cette dernière apporte à l’organisme l’intégralité des constituants. En outre, la caféine prise seule peut entraîner des effets indésirables, notamment sur le cœur. La poudre totale, de part sa composition en tanins, peut éviter ces désagréments.

Kola : mise en garde, dangers

De part sa teneur en caféine, la noix de kola n’est pas une substance anodine, elle doit être consommée avec précaution. Son utilisation de manière prolongée peut notamment entraîner un effet de dépendance. Le sevrage peut être long et surtout provoquer de nombreux effets secondaires.

Voici la liste des effets indésirables de la consommation de noix de kola en phytothérapie. Ces effets sont surtout dus à sa teneur en caféine, si la consommation de kola est trop importante :

– Crampes musculaires
– Insomnie
– Hypertension artérielle
– Maux de tête
– Nervosité, Irritabilité
– Nausées
– Palpitations cardiaques.

Attention à la consommation du kola avec certaines autres substances utilisées en phytothérapie :

– Avec des plantes contenant de la caféine (Guarana, Yerba Mate), les effets sur la stimulation du système nerveux s’additionnant
– Avec de l’Ephédra (Ephédrine) ou de l’Orange Amère (Citrus Aurantium), les effets tonicardiaques et hypertenseur combinés peuvent créer de graves troubles cardiaques allant jusqu’à l’arrêt cardiaque. Ce risque est présent seulement en cas de grosse consommation de ces suppléments.

La caféine peut avoir des interactions avec de nombreux médicaments :
– Antalgique
– Antiacide et anti-ulcéreux
– Broncho-dilatateur
– Neuroleptique
– …

Signaler la consommation de noix de kola à votre médecin en cas de traitement. De plus, la supplémentation en noix de kola est fortement déconseillée aux enfants et aux femmes enceintes ou allaitant, de même qu’aux personnes souffrant de problèmes gastriques (ulcères, …), de troubles cardiaques (arythmie, hypertension, …) et d’insomnie.

Associations avec d’autres plantes

Suivant les effets désirés, vous pouvez utiliser la noix de Kola avec d’autres produits de phytothérapie, donc par exemple :

– Fatigue : kola + ginseng ou gelée royale
– Fatigue / changement de saison : kola + eulethérocoque

PAS DE COMMENTAIRES