La Croatie élimine le Danemark aux tirs au but et rejoint la Russie en quarts de finale

La Croatie élimine le Danemark aux tirs au but et rejoint la Russie en quarts de finale

La Croatie a éliminé le Danemark en 8es de finale de la Coupe du monde, après une étouffante séance de tirs au but (1-1, 3-2 aux t.a.b.), et affrontera la Russie en quarts.
Le match : 1-1, 3-2 aux t.a.b.
Vingt ans que les Croates attendaient ça ! Incapable de gagner un match à élimination directe dans une grande compétition internationale depuis sa fabuleuse épopée lors du Mondial 1998 (3es), la Croatie a enfin mis un terme à cette malédiction et peut rêver à un destin doré.

Mais s’ils ont impressionné lors de la phase de groupes et se posaient en grands favoris de ce 8e de finale, que les Vatreni se sont fait peur face au Danemark, pour rejoindre les quarts de la Coupe du monde !

Dans une confrontation marquée par un début de rencontre complètement dingue, avec deux buts en moins de quatre minutes (voir ci-dessous), puis un penalty manqué par Modric en prolongation (115e), il a fallu attendre les tirs au but pour voir la Croatie se qualifier.

Car le Danemark, pointé du doigt pour son jeu restrictif face à la France, a encore su faire déjouer son adversaire tout en n’hésitant pas, cette fois, à sortir de sa coquille. Et ses banderilles auraient pu faire très mal, à l’image de cette tentative de Braithwaite sortie par Subasic (27e) ou de ce centre-tir d’Eriksen venu heurter l’arête du gardien croate (42e).

Dangereuse sur une double occasion à la 28e minute de jeu (Rakitic puis Perisic), la formation de Zlatko Dalic a dû ensuite attendre les dix dernières minutes du temps réglementaire pour accélérer par Rebic (87e) puis Rakitic (90e+2). Avant de trembler de nouveau sur les incursions danoises lors de la prolongation, comme sur cette frappe du nouvel entrant Sisto (107e).

La Croatie aurait pourtant pu faire la différence avant la séance fatidique, la première pour les deux pays en Coupe du monde. Mais Rebic a été fauché devant le but vide par Jörgensen, et Modric a vu son penalty arrêté par Schmeichel (115e). Et si le gardien danois a encore brillé lors des tirs au but, avec deux nouveaux arrêts, il a trouvé son maître dans l’exercice, avec Danijel Subasic.

Le joueur : Subasic, de l’ombre à la lumière
Danijel Subasic est passé par tous les états lors de ce huitième de finale. Déjà auteur de grossières erreurs avec Monaco cette saison, le gardien a totalement manqué son intervention dès la première minute de jeu sur une frappe croisée de Mathias Jörgensen, et heureusement pour lui, ses coéquipiers ont su immédiatement faire sauter le verrou danois pour égaliser. Pas forcément rassurant durant la suite de la rencontre, «Suba» s’est mué en héros lors des de tirs au but. Véritable expert en la matière, comme il l’a prouvé à maintes reprises avec le club de la Principauté, l’international croate a dévié sur son poteau la tentative d’Eriksen, puis stoppé les tirs de Schöne et de Nicolai Jörgensen. Avec trois arrêts dans la séance, Subasic a signé une performance rare. Et il a surtout envoyé son pays au paradis.

un départ dans l’Histoire
Un but après 57 secondes de jeu pour le Danemark, un autre après 3 minutes 37 secondes pour la Croatie. Le début de la rencontre entre la Croatie et le Danemark est entré dans l’histoire de la Coupe du monde. Jamais, en effet, deux pays n’étaient parvenus à inscrire un but en aussi peu de temps dans l’épreuve. Et ces deux buts, survenus après des boulettes, auraient pu être évités. Jörgensen a ouvert le score sur une frappe mal maîtrisée par Subasic (1re). Un peu moins de trois minutes plus tard, Mandzukic a profité d’un dégagement raté de Dalsgaard sur… son partenaire Christensen, pour récupérer le ballon et égaliser à bout portant (4e).

Vu comme l’outsider dans cette rencontre, le Danemark n’a pourtant plus perdu depuis près de deux ans et 19 rencontres. Statistiquement parlant, une élimination subie aux tirs au but est assimilée à un résultat nul, et non à une défaite. Le dernier pays à l’avoir battu reste donc une autre équipe des Balkans. Le 11 octobre 2016, le Monténégro s’est en effet imposé 1-0 à Copenhague, au Parken Stadion.

Sébastien Buron

lequipe.fr

Suivez la coupe du monde CM2018 sur lequipe.fr

Source : Ivorian

Ivorian