La Côte -d’Ivoire aux 2e Assises africaines de l’Intelligence économique à Casablanca (Maroc)

La Côte d’Ivoire était au rendez-vous pour les 2ème Assises Africaines de l’Intelligence Economique à Casablanca (Maroc).

Ce mardi 5 décembre 2017, près de 150 personnes se sont réunies au Technopark de Casablanca (Maroc) pour la deuxième édition des Assises Africaines de l’Intelligence Economique, rendez-vous annuel devenu incontournable pour la communauté africaine de l’IE depuis sa première édition de 2016.

Parmi les principaux intervenants, il y a eu la présence notable d’un expert ivoirien de très haut niveau, André Salomon BIEFFO, directeur de la planification des études et de la statistique du
Centre de Promotion et des Investissements de Côte d’Ivoire. Lors de son intervention, il a parlé de la nécessité pour les agences de développement de mettre à disposition les informations sectorielles nécessaires aux investisseurs étrangers pour leur permettre de développer leurs activités et ainsi favoriser le développement local. Il a ainsi présenté le rôle essentiel joué par le Centre de Promotion et des Investissements de Cote d’ivoire dans la collecte et la diffusion d’informations qui a permis de développer de façon exponentielle les Investissements directs à l’étranger en Cote d’ivoire. Il y avait également Jean-Michel LAVOIZARD parmi les intervenants, Directeur de la société ARIS-Intelligence implanté en
Côte d’Ivoire. Il a redéfini le but de l’intelligence économique lors de son intervention comme étant un outil décisionnel qui doit servir à la mise en œuvre des stratégies adoptées. Il a rappelé
également que l’intelligence économique est un outil de protection dans la guerre de l’information qui permet de maîtriser son environnement interne et externe. Il a également
insisté sur la notion de temps primordial pour une entreprise et sur le besoin de disposer de la
bonne information avant les autres pour prendre la bonne décision.

L’état des lieux des initiatives locales en intelligence économique, qui a été initié l’année dernière, s’est poursuivi avec l’analyse de l’évolution des situations en Algérie, en Côte d’Ivoire, au Maroc, au Sénégal, au Tchad et en Tunisie. La présentation de nouvelles initiatives misent en place en Guinée, à Madagascar et au Bénin ont également été étudiées, ainsi qu’un retour
d’expérience de la Banque Ouest Africaine de Développement qui a intégré une démarche d’intelligence économique dans sa stratégie de développement.

Il est ressorti de ces nombreux échanges, la volonté de construire un modèle d’intelligence économique africain francophone, inspiré pour partie de l’expérience française, mais tenant compte des spécificités locales, notamment culturelles. Pour cette occasion, plusieurs experts hexagonaux ont fait le déplacement à côté de leurs collègues africains. L’ensemble des intervenants ont insisté sur le besoin d’ échange et de partage tant au niveau de l’information que des méthodes et pratiques employées, saluant au passage l’initiative de ces Assises qui vont dans ce sens. Afin de fédérer l’ensemble de la communauté francophone de l’IE, François JEANNE-BEYLOT, l’initiateur des Assises, a présenté le Portail Africain de l’Intelligence Economique (www.afriqu.es) qui permet à chacun de produire et diffuser des connaissances. Le besoin de formation en intelligence économique a souvent été appelé par les intervenants tout comme la nécessité de coopération entre les institutions publiques et le secteur privé. Enfin les initiatives d’associations locales d’intelligence économique ont montré leur efficacité et il y a fort à parier que pou r les assises de l’année prochaine, de nouvelles associations nationales auront vu le jour.

De nombreux temps d’échanges ont également permis aux participants de se rencontrer et de partager leurs expériences. Une soirée de Gala a notamment réuni les participants et partenaires à la résidence du Consul Général du Sénégal à Casablanca grâce à l’implication de plusieurs entreprises sénégalaises, dont la Senelec et l’ARTP.

Pour avoir accès aux photos de l’événement : www.assises-africaines-ie.org/galerie/

Les intervenants, acteurs de l’IE en Afrique venant de 15 pays différents
Personnalités internationales reconnues, spécialistes de l’intelligence économique :
– Monsieur Jaloul AYED, ancien Ministre tunisien des Finances
– Monsieur Ahmed AZIRAR, Président du Conseil scientifique Association
Marocaine d’Intelligence Economique
– Monsieur Akré Salomon BIEFFO, Directeur de la planification des études et de la
statistique du Centre de Promotion et des Investissements de Cote d’ivoire
– Madame Zohra BOUCHENAK, Consultante algérienne en Intelligence économique
– Monsieur Jean Baptiste CARPENTIER, Commissaire français à l’information
stratégique et à la sécurité économiques
– Monsieur Philippe CLERC, Conseiller Expert Intelligence économique
internationale CCI France
– Monsieur Babacar DIALLO, Directeur Général de l’Ecole Panafricaine
d’Intelligence Economique et Stratégique de Dakar
– Monsieur Bakary DIARRA, Directeur adjoint de la Banque Ouest Africaine de
Développement
– Monsieur Abdou DIOP, Directeur associé du cabinet Mazars Masnaoui, Président
de la Commission Afrique de la CGEM
– Monsieur Driss GUERRAOUI, Secrétaire Général du Conseil économique, social
et environnemental marocain
– Monsieur Christian HARBULOT, Directeur de l’Ecole de Guerre Economique (Paris)
– Monsieur Adoum Youssef IBRAHIM, Président de l’Association Tchadienne
d’Intelligence Economique
– Monsieur François JEANNE-BEYLOT, Gérant fondateur de la société Troover,
Coordinateur des Assises
– Monsieur Alain JUILLET, Président de l’Académie de l’intelligence économique
– Monsieur Jean-Michel LAVOIZARD, Directeur de la société ARIS-Intelligence
– Madame Asmâa MORINE AZZOUZI, experte en IE et Présidente de l’Association
des Femmes Entrepreneures du Maroc
– Monsieur Mohammed TALAL, Vice-président Général de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc

Les participants, 150 professionnels
Les Assises sont ouvertes à tous sur inscription préalable gratuite. Elles s’adressent plus particulièrement aux acteurs de l’IE en Afrique et en Europe, aux professionnels souhaitant
développer leurs activités autour des métiers de l’information sur le continent africain, aux ndécideurs africains, du secteur public ou privé, qui grâce à l’intelligence économique, veulent
améliorer leur productivité et optimiser leur processus de prise de décision.

Source : Connection Ivoirienne

Connection Ivoirienne