La CEDEAO réfléchit à la mise en œuvre de sa monnaie unique,...

La CEDEAO réfléchit à la mise en œuvre de sa monnaie unique, sur le modèle de l’Euro

PARTAGER

Monnaie unique de la CEDEAO

En attendant sa faisabilité, voici une information qui pourrait mettre d’accord partisans et adversaires du franc CFA. La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO, regroupement de 16 États) réfléchit à la mise en œuvre de sa monnaie unique, sur le modèle de l’Euro.

Ainsi, le lundi 11 septembre 2017 à Bamako, au Mali, soit moins d’un mois après le geste de ras-le-bol de l’activiste Kémi Séba, président de l’ONG Urgences Panafricanistes, qui a brûlé le 19 août, un billet de 5 000 F CFA lors d’un rassemblement à Dakar, au Sénégal, une réunion du Comité technique chargé des politiques macroéconomiques de l’organisation sous-régionale s’est ouverte.

A cette occasion, le Commissaire chargé des Politiques macroéconomiques et de la Recherche économique de la CEDEAO, Mamadou Traoré, a loué les avancées significatives enregistrées dans le processus de mise en œuvre de la monnaie unique ouest-africaine.

Il a indiqué notamment l’adoption d’une feuille de route, la désignation de chefs d’État pour la supervision du processus et la mise en place d’une Task Force avant d’inviter les participants à faire des propositions devant permettre de renforcer davantage le processus d’intégration, et d’accélérer la réalisation des objectifs du programme de coopération monétaire, notamment la création de la monnaie unique de la CEDEAO.

Abondant dans le même sens, le ministre malien de l’Économie et des Finances, Dr Boubou Cissé, a exhorté les participants à formuler des recommandations concrètes et pertinentes tenant compte des réalités ouest-africaines, et permettant d’engager des actions clés pouvant garantir à l’espace communautaire des progrès économiques solides.

Plusieurs monnaies chevauchent dans cet espace. Il y a le franc CFA dans l’espace UEMOA (regroupement du Bénin, du Burkina, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo), l’escudo cap-verdien, le Dalasi gambien, le Cedi ghanéen, le Naira nigérian, le Franc guinéen, le Dollar libérien, le Leone de la Sierra Leone et le Dirham marocain.
Le Maroc est en effet le dernier pays qui deviendra, à partir de décembre 2017, membre à part entière de la CEDEAO, dont le siège est à Abuja, au Nigeria (photo). Il rejoint le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone, le Togo et le Cap-Vert

Source: Communiqué de la CEDEAO

Ferro Bally

Source : Connection Ivoirienne

Connection Ivoirienne

PAS DE COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY