‘’la bataille entre le PDCI et le RDR aura lieu un jour’’...

‘’la bataille entre le PDCI et le RDR aura lieu un jour’’ (KKB)

PARTAGER

La bataille politique entre le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et le Rassemblement des républicains (RDR, au pouvoir) ‘’aura lieu un jour’’, a estimé, vendredi soir à Abidjan, l’ex-candidat à l’élection présidentielle de 2015, Bertin Konan Kouadio dit KKB, annonçant la paix avec son ‘’père Henri Konan Bédié’’.
‘’2020 sera un moment de vérité. La bataille entre le PDCI et le RDR aura lieu un jour (…) Le RDR et nous, ne sommes pas sur la même longueur d’onde. Il est temps qu’on ouvre les yeux.’’, a déclaré KKB qui s’exprimait à la Tribune du réseau dynamique du PDCI, autour du thème, ‘’le PDCI-RDA et les batailles électorales de 2020’’.

‘’Ce n’est pas une bataille armée’’ a-t-il précisé, soulignant que ‘’Bédié pour amour des ivoiriens a fait beaucoup de sacrifices’’. Selon Bertin Konan Kouadio, si le PDCI doit revenir au pouvoir, ‘’c’est d’abord l’affaire des cadres’’.

‘’Si le PDCI va bien, la Côte d’Ivoire va bien. Le destin de la Côte d’Ivoire est intimement lié au destin du PDCI. Notre pays va mal. C’est le PDCI qui peut sortir notre pays du gouffre. Je crois avoir prévenu les uns et les autres’’, a poursuivi l’ex-Député de Port-Bouët, commune située au Sud d’Abidjan.

‘’Apprenons à préparer notre propre repas sans craindre la digestion’’, a conseillé KKB, ajoutant, ‘’aujourd’hui, j’ai décidé de venir faire la paix avec mon père Bédié’’, car, ‘’je ne laisserai personne le maltraiter’’. ‘’J’irai le rencontrer à son retour de Paris’’, a ajouté KKB. A ce propos, il a rassuré que ’’je n’essayerai jamais d’avoir raison de mon père Henri Konan Bédié’’.

Poursuivant, il a appelé les militants à ‘’retrousser les manches’’. ‘’En 2020, aucun arrangement ne sera possible’’, a encore dit KKB selon qui Bédié a lancé l’Appel de Paris en estimant qu’il faut un militant actif du PDCI candidat à l’élection présidentielle de 2020.

‘’Si nous voulons le pouvoir en 2020, Bédié a fixé le cap avec l’Appel de Paris. La politique n’est rien d’autre que le rapport de force. Ce n’est pas une force armée. Travaillons à donner cette belle machine électorale au PDCI’’, a-t-il lancé, soutenant que ‘’2020 arrive, n’y allons pas avec peur’’.

Aupravant, le Président du Réseau des cadres du PDCI Jean Michel Amankou et son Secrétaire Général Jean Baptiste Diby ont expliqué les objectifs de cette structure. “Il s’agit de faire en sorte qu’on ait un souffle nouveau au niveau des cadres du PDCI”, a souligné M. Amankou.

KKB qualifié de ‘’frondeur de la première heure’’, ou de ‘’soldat perdu’’ ou encore “irréductible” a officiellement fait son retour au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) le 19 juin dernier après près de 3 ans de rupture avec la hiérarchie de son partie. Il est arrivé en 3è position de l’élection présidentielle d’octobre 2015 remportée par le Président Alassane Ouattara.

Un malaise semble s’installer au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) avec le débat sur l’alternance en 2020 qui bat son plein dans les différents états-majors des partis politiques membres de cette coalition. Le RDR et le PDCI sont les deux grands partis de cette coalition.

PAS DE COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY