Jacqueville : des « brouteurs » se bagarrent à la plage pour le partage de 22 000 000 F CFA

Trois cyberdélinquants s’en sont à un autre sur l’une des plages de Jacqueville au motif que celui-ci leur aurait joué un sale coup dans le partage de leur butin s’élevant à 22 millions F CFA.

La bagarre qui a éclaté entre «Véronique Dacquembronn», «Anne Sophie», «Angela Grâce» et «Marie Cécile», quatre brouteurs a attiré l’attention des témoins qui n’ont pas hésité à appeler les gendarmes. Une fois à la brigade de gendarmerie, suite à l’interrogatoire, l’on découvre que ces jeunes gens, en réalité des brouteurs, se disputaient 22 000 0000 F CFA.

Conduits à la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC), le Laboratoire de criminalité numérique (LCN) examine les éléments trouvés en possession des quatre cyber escrocs. L’analyse révèle des photos, des vidéos à caractère sexuel, de faux documents administratifs et des codes de transfert d’argent, souligne la PLCC.

«De faux profils utilisés par ces derniers sur les réseaux sociaux ont aussi été découverts. Ils se faisaient passer pour des jeunes dames françaises, de type européen et parcouraient les plateformes de rencontre en quête du véritable amour », indique les services de la plateforme. La bagarre s’est déclenchée car NO alias «Véronique Dacquembronn» est accusé d’avoir détourné 22 000 000 F CFA, fruit de leurs activités peu honorables. Ses adversaires ont voulu l’obliger à rendre le butin.

Ces brouteurs ont été déférés devant le parquet pour répondre de leurs actes.