Gradel : “mon père refusait que je joue au football”

Dans un entretien accordé à un journal anglais , Max Gradel a fait le grand déballage sur sa vie privée. Le joueur ivoirien a évoqué son enfance très difficile durant laquelle il essuyait les coups et blessures de son géniteur.
« Quand j’étais gamin, mon père refusait que je joue au football. Il me disait sans cesse d’aller à l’école. A chaque fois que je me blessais en jouant dans les rues, il était mécontent », a déclaré Gradel qui, malgré l’opposition de son père a devenir footballeur professionnel, n’a jamais baissé les bras. Pour lui, accomplir son rêve était une question de vie ou de mort.
« Parfois, il (son père) me battait pour que j’abandonne ce rêve. Mais je continuais à jouer. Je jouais bien que sachant que la chicotte m’attendait en rentrant à la maison. Mais je n’arrêtais pas de jouer. Je comprenais mon père mais j’étais prêt à mourir pour le foot », a révélé l’ancien joueur de Saint-Etienne.A 10 ans, Max a finalement rejoint sa mère qui vivait en France. Plus tard, il s’est envolé pour l’Angleterre où il a débuté sa carrière à Leicester City.