FPI/ Après l’agression de Gossio : Jean Bonin à Affi : «...

FPI/ Après l’agression de Gossio : Jean Bonin à Affi : « Pourquoi tu refuses d’en tirer les conséquences »

PARTAGER

Suite à la récente agression de Marcel Gossio par des partisans du camp Sangaré, Jean Bonin, responsable de la communication du Front populaire ivoirien (FPI), tendance Affi monte au créneau.

Dans une lettre ouverte à Pascal Affi N’guessan, relayée sur sa page Facebook, Jean Bonin semble demander des comptes à son mentor dont il plaint la passivité face aux violentes agressions des radicaux du parti de Gbagbo. « Pourquoi toi aussi tu refuses obstinément d’en tirer les conséquences évidentes qui s’imposent… », se demande-t-il.

Las de cette spirale de la violence qu’il impute au camp Sangaré, Jean Bonin regrette la prédominance du culte de la personnalité sur les idéaux démocratiques. « J’ai adhéré au FPI pour croyais-je sa vision de la démocratie et son programme de gouvernement et non pour m’acoquiner avec une horde de voyous et de rancuniers. J’ai décidé de faire de nombreux sacrifices pour le FPI à cause de son programme de gouvernement et non pour faire le culte de la personnalité. », regrette-t-il.

Enfin, le proche d’Affi N’guessan fait une mise en garde aux allures d’ultimatum à son mentor. Il dit observer jusqu’au 31 décembre 2017. Date après laquelle il fera ses valises pour d’autres cieux. Des destinations qu’ils ne manquent pas de mentionner. Ce sont l’AIRD-CI de Eric Kahe, le Cri-Panafricain de Abel Naki et bien d’autres partis politiques.

 

PAS DE COMMENTAIRES