Entrée en vigueur du décret de la «vie chère», soupçons d’être une source de revenus pour le ministère du commerce

Malgré la grogne des entreprises, sauf changement de dernière minute, le décret sur la vérification de la conformité  (VOC) dit de la « vie chère » par ses détracteurs, entrera en vigueur le 16 juillet prochain, apprend KOACI du ministère du commerce.

Outre l’usine à gaz administrative, la répercussion inévitable de la taxation sur les prix à la consommation  et les certificats de conformité  de produits quasi impossible à dresser en totalité au regard du nombre infini d’objet importables, sa gestion sera t’elle transparente et alimentera t’elle les caisses de l’Etat? telles sont les interrogations qui émanent d’un entretien sur le sujet avec un cadre d’une institution financière internationale lundi à Abidjan.

Sous couvert d’anonymat, préoccupé par le sujet, il suspecte le ministère du commerce  d’avoir concocté ledit décret en vue d’être, pour lui, une source de revenu, après les redirections de prélèvements de taxes vers le ministère du budget décrétées sous l’ère de son ancien ministre Cissé.
Cette sorte de « compensation » présumée pèse sur l’observation du décret de mise en conformité  aux allures de taxe  supplémentaire sur les produits importés, déjà conformes pour la plupart, mais surtout déjà fortement taxés qui inclura en plus pour les entreprises une sorte redevance sur leurs revenus, elle aussi payée au ministère du commerce.

KOACI