Enquête sur la mort du petit Konan Excel : De graves contradictions relevées, l’opposition (EDS) s’en mêle

La mystérieuse mort du petit Konan Excel à Marcory n’a pas encore fini de livrer ses secrets. Selon les informations obtenues par Linfodrome, il y aurait de graves contradictions entre le rapport de l’autopsie du mardi 26 juin et la conclusion rendue publique le vendredi 29 juin 2018. Par ailleurs, une délégation de partis de l’opposition regroupée au sein d’ « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté » (EDS) conduite par Marie Odette Lorougnon (FPI tendance Sangaré) a prévu se rendre, le mardi 3 juillet 2018, à Marcory quartier Kassiry pour apporter sa compassion à la famille éplorée.

Le feuilleton sur le décès suspect du petit Konan Excel Corneille retrouvé mort, le mercredi 20 juin 2018, au domicile de l’homme d’affaires Abdoul Aziz Alpha Djiré, à Marcory quartier Kassiry, se poursuit. Linfodrome a appris, le lundi 2 juillet 2018, que l’affaire est désormais aux mains du juge d’instruction qui est chargé de procéder, en toute impartialité, à la manifestation de la vérité, et de prendre certaines décisions.

Selon les informations en notre possession, la conclusion de l’autopsie rendue publique le vendredi 29 juin 2018 et qui mentionne que la mort du petit Konan Excel était « consécutive, sous réserve d’examens complémentaires contraires, à une asphyxie mécanique liée à une noyade vitale récente, en l’absence de toute trace de lésion traumatique » serait aux antipodes du rapport de l’autopsie effectuée, le mardi 26 juin 2018, à l’institut médico-légal de la Faculté de médecine de l’Université Félix Houphouët Boigny.

Selon les mêmes sources, le rapport de l’autopsie aurait tout simplement privilégié la piste de la mort par asphyxie. Au surplus, il était question de faire des examens complémentaires en Europe pour savoir si la mort du petit Excel est consécutive à une simple asphyxie ou à « une asphyxie mécanique liée à une noyade récente », comme le mentionne la conclusion.

La mystérieuse mort du petit Konan Excel Corneille a suscité une vague d’indignations en Côte d’Ivoire. Le samedi 30 juin dernier, la marche prévue par des populations à Marcory avait vite été étouffée dans l’œuf par les forces de l’ordre.

Outre la société civile, la classe politique ivoirienne a décidé d’apporter son soutien et sa compassion à la famille éplorée. La coalition de partis politiques de l’opposition regroupée au sein d’Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS) dont le Front populaire ivoirien (FPI, tendance Aboudrahamane Sangaré) enverra, dans la matinée du mardi 3 juillet 2018, une délégation conduite par Marie Odette Lorougnon au domicile de la famille éplorée à Marcory quartier Kassiry.

 

Adolphe Angoua