Du cacao illégal fourni aux grands noms du chocolat depuis la Côte-d’Ivoire...

Du cacao illégal fourni aux grands noms du chocolat depuis la Côte-d’Ivoire (Exclusivité RFI)

PARTAGER

Une information exclusive

Radio France Internationale (RFI), The Guardian et Der Spiegel ont pu obtenir avant sa publication un rapport de l’organisation de défense de l’environnement Mighty Earth. Cette enquête de terrain montre qu’une partie du chocolat consommé dans le monde proviendrait de forêts et de parcs protégés en Côte d’Ivoire. L’ONG affirme avoir mis à jour une longue chaîne d’exploitation illégale du cacao dans les zones forestières où toute plantation est interdite. L’ONG a remonté le fil jusqu’à la vente de cette production aux grands industriels des secteurs cacao-chocolat.

Les fèves achetées par des pisteurs

Le phénomène concerne notamment Goin Débé, Scio, le Haut-Sassandra, Taï, les parcs du Mont Péko et de la Marahoué. Les fèves y sont achetées par des pisteurs qui les revendent à des coopératives.

La marchandise est ensuite acheminée vers San Pedro et Abidjan, où elle est vendue à des géants de l’agroalimentaire comme Olam, Cargill et Barry Callebaut. Ces négociants internationaux fournissent ce cacao illégal aux grands noms du chocolat, Ferrero, Lindt, Mars, Nestlé ou encore Cadbury.

Cette situation est un secret de polichinelle, dit Mighty Earth.

La suite sur RFI

Source : Connection Ivoirienne

Connection Ivoirienne

PAS DE COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY