Dialogue sur la recomposition de la CEI, Sidi Touré répond aux partis politiques qui dénoncent leur exclusion

Le dialogue direct sur la recomposition  de la Commission électorale indépendante (CEI) a démarré depuis lundi.

Des partis politiques  de l’opposition n’ayant pas pris part à cette rencontre ont dénoncé à travers des sorties dans la presse qu’ils ont été exclus de ce processus.

Le sujet a été évoqué ce jour par la presse lors d’une conférence, après le conseil des ministres.
Le Porte-parole du Gouvernement ivoirien, Sidi Tiémoko Touré a à l’occasion affirmé que chaque acteur a été convié.
«Relativement au FPI qui dit avoir été exclu, sauf erreur de ma part, je crois que le FPI est partie prenante d’EDS. EDS était bien présent au cours de cette rencontre. Les autres partis, certainement qu’ils ont eu des convocations mais ne sont pas venus. En tout état de cause, la liste est bien connue et chacun dans l’écosystème politique ivoirien entant que parti ou groupement politique, chaque acteur a été convié,» a déclaré Sidi Tiémoko Touré.
Il a ajouté que chacun de ces partis se retrouve dans des groupements ou bien à titre individuel, mais ils ont été tous associés.
Selon lui, ceux qui estiment avoir été omis dans l’approche en termes d’invitation, pourront toujours contribuer au débat qui est en train de s’ouvrir.
«Ils ont deux semaines pour faire parvenir à Monsieur le ministre de l’Intérieur et de la sécurité leur contribution par rapport au débat sur la CEI, » a-t-il conclu.
Rappelons que le mouvement politique La Nouvelle Côte d’Ivoire de Gnamien Konan, le Lider de Mamadou Koulibaly et le FPI de Laurent Gbagbo ont dénoncé leur exclusion  du processus en cours.
Wassimagnon