Depuis Grand-Bassam, Duncan défie Bédié : « Je suis Rhdp du pied à la tête, …. je m’en contre-fou »

Dans la crise qui oppose son président de parti, Henri Konan Bédié à son fidèle compagnon au pouvoir, Alassane Ouattara, Daniel Kablan Duncan, vice-président de la République, et vice-président du Pdci-Rda a fait son choix. Il a opté pour le parti unifié du Rhdp et ne s’en cache plus.

Ça s’appelle tirer les choses au clair. Daniel Kablan Duncan vient de lever toute ambiguïté sur son cas en ce qui concerne le concerne sur la position de certains cadres du Pdci-Rda dans le débat politique qui oppose la formation d’Henri Konan Bédié au parti unifié du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp) du président de la République, Alassane Ouattara. Le vice-président de la République, par ailleurs vice-président du Pdci-Rda, voire Coordonnateur des vice-présidents de ce parti, a opté pleinement pour la nouvelle formation créée par le chef de l’Exécutif ivoirien. Formation née des cendres de l’ex-coalition au pouvoir, le Rhdp dont le Pdci s’est affranchi.

Au cours d’un meeting organisé en soutien aux candidats du Rhdp aux prochaines élections locales à Grand-Bassam, sa ville natale le vice-président a clamé haut et fort devant ses parents qu’il a définitivement fait son choix pour le parti unifié. « Je suis Rhdp depuis le début, du pied à la tête. Chacun se rappellera du 17 juin dernier lors de la réunion du bureau politique du Pdci-Rda. J’ai pris la parole pour indiquer que le Pdci doit choisir la bonne voix, celle du Rhdp. Je sais que certains ont criés, mais  »walaye, nkoh tâlâ », je m’en contre fou. Ils ont beau crié, c’est mon choix. C’est le mien, et je l’ai dit devant tout le monde. Donc, vraiment personne ne peut dire que j’hésite quand il s’agit du Rhdp. Ceux qui le disent, c’est leur problème …. », a lancé, narquois, Daniel Kablan Duncan. Une défiance que le premier des vice-présidents du Pdci-Rda lance à Henri Konan Bédié, son président de parti, dont les collaborateurs viennent d’entamer des procédures de radiation pour deux des cadres, en l’occurence le ministre Adjoumani et M. Jérôme N’guessan, pour leur activisme en faveur du Rhdp au détriment de leur parti d’origine.

Le 23 septembre dernier, veille du Bureau politique du 24 septembre, l’ex-Premier ministre d’Alassane Ouattara pour le compte du Pdci-Rda, était à Daoukro où il a pu échanger avec le président Bédié. Des indiscrétions avaient indiqué que le vice-président de la République et vice-président du  »vieux » parti avait effectué ce déplacement pour excuser son absence à la réunion convoquée pour le lendemain. D’autres indiquaient que M. Duncan aurait tenté une dernière fois de convaincre Henri Konan Bédié de revenir sur sa décision de retrait du Rhdp.

En tout état de cause, l’actuel dauphin constitutionnel du chef de l’État a fait son choix. Et visiblement, rien ne devrait l’amener à revenir sur sa décision rendue publique.

 

F.D.BONY