Création du parti unifié : Alassane Ouattara impatient, Bédié lui envoie un message

Alassane Ouattara tient au parti unifié qui tarde à naître. Le président d’honneur du RDR (Rassemblement des républicains) perd patience. Le chef de l’Etat a vite fait de dépêcher un émissaire chez Henri Konan Bédié. En retour, le « Sphinx de Daoukro » lui a adressé un message clair.

Courant février 2018, Alassane Ouattara a envoyé Marcel Amon Tanoh auprès de son « ainé » Henri Konan Bédié, révèle Jeune Afrique. L’émissaire de l’actuel président ivoirien avait pour mission d’échanger avec le chef de file du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) au sujet du parti unifié. Face au ministre des Affaires étrangères, M. Bédié a souhaité qu’Alassane Ouattara donne une position claire à propos de l’alternance 2020, note Jeune Afrique.

A en croire notre source, cette réponse a fortement déplu au numéro un ivoirien. Pendant un moment, les relations entre Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara avaient pris du plomb dans l’aile. Les deux principaux alliés du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, coalition au pouvoir) semblaient avoir accordé leurs violons.

Mais ces derniers temps, le sujet de la mise en place du parti unifié les a divisés à nouveau. Au moment où du côté du RDR, on brandit la création du parti unifié, le PDCI préfère n’avoir d’yeux que pour l’alternance 2020. L’on a d’ailleurs assisté à un rapprochement entre le parti septuagénaire et le Front populaire ivoirien (FPI), tendance Affi N’Guessan. Tout ceci intervient au moment où se profilent à l’horizon les élections locales. Déjà, les sénatoriales sont prévues le 24 mars 2018. En attendant, le PDCI et le RDR continuent de se maintenir dans une alliance qui ne tient plus qu’à un fil.