CPI: rejet de la demande de maintien en détention de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé

Les juges de la CPI ont estimé, ce mercredi 16 janvier, que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé devaient être libérés. L’annonce intervient au lendemain de l’acquittement par la CPI de l’ex-président ivoirien et l’ancien leader des Jeunes Patriotes. Un acquittement qui peut faire l’objet d’un appel des procureurs.

L’annonce a été faite un peu avant 16 heures, heure de La Haye, par la Chambre de première instance de la Cour pénale internationale. Le juge président a toutefois demandé au greffe de garantir le retour des deux hommes au siège de la CPI en cas de procès en appel.

Cette remise en liberté était étudiée par la Cour depuis ce mercredi matin. Pour les procureurs, il existait des « raisons exceptionnelles » de s’opposer à la libération inconditionnelle de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Leurs craintes: qu’ils  refusent de se présenter devant la Cour en cas de procès en appel. La décision de remise en liberté de l’ex-président et de l’ancien leader des Jeunes Patriotes doit aussi faire l’objet d’un appel des procureurs.