CPI/ Gbagbo très affligé avant la reprise du procès le 12 Novembre, les pleurs de Lida Kouassi après le décès de Sangaré, qui en disent long sur son état d’esprit

Nul doute que le décès brusque et brutal de Sangaré Aboudrahamane est un coup dur pour Laurent Gbagbo en attente de la reprise de son procès à la Cour pénale internationale (CPI), le lundi 12 novembre 2018. Dans un hommage à l’ex-président par intérim du FPI, Moise Lida Kouassi exprime sa tristesse et encore plus la désolation de Laurent Gbagbo qui vient de perdre  »son frère jumeau » alors qu’il est  »encore dans les liens de la détention à la Cpi au moment où survient ce drame ».

Le Président Aboudrahamane Sangaré s’en est allé! Le bien nommé Gardien du Temple s’est retiré pour toujours! Grande est notre affliction et immense est la tristesse qui nous étreint! Le vide qu’il laisse sera difficile à combler. Il était dépositaire de la vision idéologique du parti, il était porteur du projet politique et social du Fpi.
Notre désolation s’amplifie davantage encore quand nous imaginons la peine de son frère jumeau, de son compagnon de lutte, le Président Gbagbo qui demeure encore dans les liens de la détention à la Cpi au moment où survient ce drame.
Je ressens cette terrible disparition de celui qui était mon seul défenseur dans la bourrasque de l’adversité au sein du parti comme une insoutenable déréliction. Mais je sais qu’il voudrait que je regarde l’horizon avec foi, avec espérance et détermination. Dont acte.
Adieux Président! Que le Seigneur t’ouvre les portes du ciel.

Le Ministre d’État, VP du
FPI Moïse LIDA Kouassi