Côte-d’Ivoire: Les anciens rebelles de 2002 reconnaissent avoir commis “des fautes graves’’...

Côte-d’Ivoire: Les anciens rebelles de 2002 reconnaissent avoir commis “des fautes graves’’ (Cadre)

PARTAGER

Serge Alain KOFFI

L’ancien ministre ivoirien des Sports, Alain Lobognon, a reconnu mardi avoir, avec ses autres compagnons de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), “commis des fautes graves’’ et appelé au “pardon’’.

“L’heure du Pardon sincère est arrivée. Nous avons fauté. Nous avons commis des fautes graves. Et au nom de tous mes amis des Forces nouvelles, je demande Pardon. Un pardon qui vient du cœur’’, a déclaré M. Lobogon, sur sa page Facebook, dans un texte pour commémorer le 15e anniversaire de l’éclatement, le 19 septembre 2002 de la rébellion dirigée alors par Guillaume Soro, l’actuel président de l’Assemblée nationale.

Appelant ses compatriotes au “pardon’’ et à “la réconciliation’’ après cet épisode tragique de l’histoire de la Côte d’Ivoire, M. Lobognon a plaidé pour la mise en place d’ “une véritable politique de prise en charge des victimes’’.

“Cette politique doit permettre de réhabiliter les terroirs d’origine des victimes par d’importants investissements destinés à créer localement des richesses et des emplois afin de garantir la prise en charge durable et définitive des victimes en vie ou de leurs ayant-droits’’, a-t-il expliqué.

L’ex-rébellion des FN a pendant la décennie (2002-2011) de crise politico-militaire ivoirienne fait des milliers de morts et scindé le pays en deux.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Source : Connection Ivoirienne

Connection Ivoirienne

PAS DE COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY