Côte d’Ivoire: la Cour des comptes relève des «irrégularités» dans la gestion des finances publiques

Côte d’Ivoire: la Cour des comptes relève des «irrégularités» dans la gestion des finances publiques
Vendredi 25 Mai 2018.Au Palais de la Présidence de la République.Remise des Rapports d`activités (2014, 2015 et 2016 ) de la Cour des Comptes au Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA.

Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a reçu, vendredi, les rapports publics annuels des années 2014, 2015 et 2016 de la Cour des comptes qui relèvent de nombreuses « irrégularités » dans la gestion des finances publiques, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Présentant « l’économie des rapports », le Président de la Cour des comptes, Pr Kanvaly Diomandé a relevé des « irrégularités » dans les contrôles des examens des comptes des communes, des trésoreries principales et des établissements publics nationaux.

« Les plus fréquentes sont l’absence de constitutions de documents , l’absence de factures définitives, l’absence de factures normalisées, de productions de conventions de contrats de travail, défauts de production de marchés, l’absence d’exécution ou le faible taux d’exécution des budgets», a fait remarquer le Président de cette juridiction.

Au titre du contrôle de l’exécution du budget de l’Etat, les comptes 470, 411 et 499 ont retenu l’attention du Président de la Cour des comptes.

M. Diomandé a relevé que « la question du solde du compte 470 relative aux avances des trésoreries qui devraient être nul à la fin de chaque exercice budgétaire (…) mais qui s’accroit d’années en années causant ainsi la question des dépenses financées sans couverture budgétaire ».

Au niveau du Compte 499, le rapport souligne que « les comptables assignataires demeurent dans l’incapacité de fournir des justificatifs ».

En ce qui concerne le solde 411 concernant les régies financières, « les administrations déclarent chaque année avoir atteint, voire dépassé les objectifs de recouvrement » alors que le contrôle indique « les importants restes » à recouvrer.

Le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara saluant le travail de cette Cour a promis prendre en compte les observations et recommandations. «Ceci permettra une utilisation optimale de nos ressources », a rassuré Alassane Ouattara pour qui, la Cour doit « poursuivre pleinement » ses actions.

Selon les explications de Pr Kanvaly Diomandé , la production du rapport 2017 commencera au mois de juillet quand les ministères en charge de la gestion des comptes auront fini la clôture.

Selon la Constitution ivoirienne, la Cour des comptes est l’Institution suprême de contrôle des finances publiques. Elle a des attributions juridictionnelles, de contrôle et de consultation.

Cette Cour contrôle la gestion des comptes des services de l’Etat, des Etablissements publics nationaux, des collectivités territoriales, des Autorités administratives indépendantes et de tout organisme bénéficiant du concours financier de l’Etat ou d’une autre personne morale de droit public ainsi que de tout organisme bénéficiant du concours financier des entreprises publiques et de leurs filiales.

Le Président de la Cour des comptes Kanvaly Diomandé a officiellement pris fonction le 08 janvier dernier.

SY/ls/APA

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Source : Iciabidjan

Iciabidjan