Conseil des ministres / Le message de Ouattara aux nouveaux ministres: « Je suis fier d’avoir été l’unique Premier ministre d’Houphouët auprès de qui j’ai beaucoup appris ».

Au premier Conseil des ministres du gouvernement Amadou Gon III, le président de la République s’est adressé aux nouveaux ministres à qui il a partagé sa vision et laissé des instructions. Ci-dessous, l’intégralité de son message.

Monsieur le Vice-Président de la République ;

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

Monsieur le Ministre d’Etat ;

Monsieur le Ministre, Secrétaire Général de la Présidence de la République ; Mesdames et Messieurs les Ministres ;

Madame et Messieurs les Secrétaires d’Etat ;

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais, Monsieur le Premier Ministre, vous féliciter pour votre reconduction dans les fonctions de Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat. Votre nomination, que j’ai décidée avec Monsieur le Vice-Président, est la reconnaissance de votre compétence et de votre efficacité à la tête du précédent Gouvernement. Je vous souhaite beaucoup de succès et de réussite dans l’accomplissement de votre mission.

J’adresse, également, mes vives félicitations à tous les membres du précédent Gouvernement, qui viennent d’être reconduits ainsi qu’aux Ministres et aux Secrétaires d’Etat qui viennent de rejoindre l’équipe gouvernementale. Vous êtes tous et toutes des personnes d’expérience et compétentes, résolument engagées dans l’édification de la Côte d’Ivoire Nouvelle à laquelle nous aspirons tous. Je n’ai, donc, aucun doute que vous saurez relever les importants défis que Monsieur le Premier Ministre vient d’indiquer dans son intervention.

Notre objectif, effectivement, est de continuer d’accélérer la mise en œuvre de notre programme de gouvernement tout en poursuivant nos efforts en matière d’amélioration du bien-être de nos compatriotes et de lutte contre la pauvreté. Je vous demande, donc, de vous mettre au travail dès à présent, de faire preuve de solidarité et de célérité dans le traitement des dossiers afin que l’action du Gouvernement soit encore plus perceptible par nos concitoyens.

Notre pays a eu des performances exceptionnelles au cours de ces dernières années, en matière économique, sociale et diplomatique. Je me réjouis que la crise qui a secoué notre Nation en janvier et mai 2017, soit maintenant derrière nous, pour que nous puissions nous consacrer résolument à faire avancer la Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire veut continuer d’aller de l’avant et tous ceux qui sont autour de cette table savent que c’est dans l’union des enfants d’HOUPHOUËT-BOIGNY que nous continuerons de faire avancer notre beau pays. Je voudrais, donc, compter sur chacune et chacun de vous.

Pour ma part, je suis particulièrement fier d’avoir été l’unique Premier Ministre du Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY, auprès de qui j’ai beaucoup appris. Je voudrais vous dire que le dialogue, la tolérance et la concertation sont des choses essentielles au sein du Gouvernement mais également entre les acteurs politiques et au niveau de la Nation. La Côte d’Ivoire a fait des progrès importants au cours des sept dernières années ; notre pays est admiré de tous et se classe parmi les meilleures performances en Afrique et dans le monde. Cela doit se poursuivre dans l’union, l’union de tous les enfants de Côte d’Ivoire. C’est ce qui justifie la composition de ce Gouvernement.

La Côte d’Ivoire est en paix ; elle a besoin de renforcer cette paix avec tous ses fils et toutes ses filles et je suis persuadé que chacun de vous fera en sorte que nous puissions avancer encore plus rapidement.

Je voudrais, pour terminer, compter sur chacune et chacun de vous, sur votre abnégation au travail, votre dévouement et votre sens élevé de l’Etat. Je voudrais, Monsieur le Premier Ministre, vous réitérer à vous même, ainsi qu’à tous nos collaborateurs, mes vœux de plein succès dans la mission qui nous est confiée par le peuple ivoirien. Je suis confiant qu’avec cette équipe, nous continuerons d’avancer encore plus vite. Je vous remercie.

 

NB: Le titre et le chapeau sont de la Rédaction