Confidence: « Je suis tombée amoureuse du vendeur de légumes de mon...

Confidence: « Je suis tombée amoureuse du vendeur de légumes de mon quartier »

PARTAGER

Je traverse une situation difficile parce que mes parents sont contre la relation d’amour que je vis actuellement. Mon nom est Alima et j’ai 22 ans. Je suis une personne très casanière. Je suis passionnée par la cuisine et la lecture. Quand j’étais petite, ma mère m’envoyait tous les jours chez le vendeur de légumes pour acheter les fruits et les épices. A chaque fois que le monsieur me voyait, il me disait que j’étais tellement belle que j’allais épouser son fils resté dans son pays d’origine.

En effet, le vendeur de légumes venait d’un pays voisin à mon pays. Il s’était installé afin de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille qu’il avait laissé dans son pays natal.

Un jour, en rentrant à la maison j’ai vu le vendeur qui me faisait de grands signes, j’avais 21 ans. Je me suis approchée et il m’a présenté son fils qui était venu l’aider parce qu’il était malade. Il voulait rentrer dans son pays natal. J’étais un peu un triste quand il m’a dit çà car j’étais habituée à voir son visage toujours souriant malgré les rides qui plissaient son visage. D’un ton joyeux , il m’a présenté à son fils, un jeune homme élancé avec des traits fins. Il était tellement beau, je n’en revenais pas. Il avait un sourire vraiment superbe. Je sentais mon estomac vibré quand nos mains se sont touchées. Son fils avait 25 ans et avait quitté son métier qu’il faisait dans leur pays d’origine.  Ce dernier m’a expliqué qu’il avait suivi des cours à l’université grâce à l’argent que lui envoyait son père. Il m’a également dit qu’il était venu remplacer son père pour aider leur famille. J’étais vraiment émue en écoutant son histoire.

Chaque fois que je passais, il me donnait des oranges, ou d’autres fruits.

Un soir, il m’a invité à boire du thé et c’est à partir de ce jour que notre relation a commencé. On s’aimait vraiment à la folie mais toujours en cachette. J’avais peur que mon père découvre que j’étais tombée amoureuse du fils de vendeur de légumes. Beaucoup de personnes aisées se croient supérieures à ceux qui ne vivent pas dans les mêmes conditions qu’eux. Je savais que mes parents n’accepteraient jamais notre relation.

Je ne sais pas comment ils ont découvert cette relation que je cachais avec soin. Ce jour là, ma mère m’a battue copieusement et mes parents m’ont dit de ne plus revoir « le petit vendeur de légumes ». Oui c’est ainsi qu’ils l’ont surnommé.

PAS DE COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY