Cocody : Le Directeur de publication d’un journal retrouvé mort dans un hôtel

Le monde de la presse en Côte d’Ivoire n’a pas encore véritablement séché ses larmes à l’occasion du décès accidentel de Kanga Rovia, Directeur de publication du journal « Le Mandat », qu’il est de nouveau frappé par un autre décès. Et c’est encore, un autre Directeur de publication.

Il s’agit de Konaté Fansé, 46 ans, Directeur général et Directeur de publication du journal « Le Factuel ».

En effet, nos sources qui donnent l’information, expliquent que depuis le jeudi 11 janvier 2018, Konaté Fansé occupe une chambre, au premier étage d’un chic hôtel situé à Cocody-Vallons, en venant juste, de l’entrée secondaire de l’École nationale de Police. C’est onéreux certes, mais l’homme de presse semble avoir les moyens de s’offrir tranquillement le confort douillet de cet établissement hôtelier. Et tout va pour le mieux pour lui.

Seulement voilà, dans la nuit du mercredi 7 mars 2018, l’un des employés de l’hôtel, remarque que de l’eau, qui a certainement débordé, coule depuis le premier étage du bâtiment. Il y fonce en vue de savoir d’où coule cette eau. Et là, il remarque que l’importante fuite d’eau provient de la chambre qu’occupe le patron de presse. Mais comment est-ce possible, qu’un éveilleur des consciences puisse se permettre un tel gaspillage d’eau ? Parce qu’effectivement au départ, il croit que Konaté Fansé a laissé ouvert un des robinets de sa chambre.

L’employé qui se dresse devant la chambre, commence à frapper à la porte de celle-ci. Mais personne ne répond et l’eau continue de couler. Alors, l’employé de l’hôtel, qui commence cette fois à être intrigué, s’emploie à ouvrir la pièce. Et là, ce qu’il découvre est terrible. Le Directeur de publication est mort. Son corps sans vie est coincé entre la baignoire et un pan du mur de la douche. La nudité dans laquelle il se trouve, laisse croire que le pauvre devrait être en train de prendre son bain.

Dévalant l’escalier, l’employé se retrouve à la réception de l’hôtel. Il saisit ses collègues de ce qu’il vient de découvrir. Les instants qui suivent, la gérante du réceptif hôtelier est alertée. Elle vient se rendre compte des faits, avant de saisir à son tour, la police. Des agents de police se rendent sur les lieux aux fins de procéder à un constat d’usage. Puis, les services des pompes funèbres s’occupent d’enlever le corps, pour le transférer à la morgue.

Mais qu’est-il donc arrivé à Konaté Fansé ? L’enquête policière ouverte s’occupe de trouver la réponse à cette importante interrogation.

 

KIKIE Ahou Nazaire